dimanche 20 septembre 2020
Accueil | Société | Résolution de la crise sociopolitique : La saison des pluies à la rescousse du Président Kéïta ?

Résolution de la crise sociopolitique : La saison des pluies à la rescousse du Président Kéïta ?

Le Président Ibrahim Boubacar Kéïta doit, on va dire, saluer le ciel pour la grosse chance qu’il lui offre. La crise actuelle a coïncidé avec la saison des pluies. Et cela paraîtrait injuste de laisser la colère prendre nous emporté comme ça semble être le cas.

La pluie est porteuse de bonheur et de la paix, en tout cas si l’on en croit à notre histoire et à la légende de nos ancêtres. La période de l’hivernage est un moment de culture de la terre. Chaque année les cultivateurs se rendent dans les champs pour fondre la terre et offrir à notre pays de quoi vivre ou manger. Le Président Ibrahim Boubacar Kéïta a eu l’aubaine sacrée que la crise sociopolitique actuelle se passe en période de l’hivernage. Dieu soit loué ! Hier matin, la pluie a bigrement arrosé la capitale et ses environs. Les rues et les goudrons étaient mouillés, et les usagers roulaient donc en douceur. Chose qui apaise les cœurs et les esprits. En plus, cette partie du peuple qui est déterminée à reprendre le chemin de la rue et de la désobéissance civile, si aucun compris n’est trouvé d’ici là. Cette désobéissance civile a, faut-il le rappeler, causé d’énormes dégâts et de morts. Elle a réveillé les malfrats de ce pays. Qui dirait mieux, si elle (désobéissance civile) recommençait à sa juste valeur. Est-ce que leurs partisans continueront à les suivre comme ce fut le cas les 10, 11 et 12 juillet dernier ? Sous la pluie ? Certainement pas, mais pour la cause du Mali, oui. Parmi les partisans contestateurs du M5-RFP se trouvent des personnes qui n’ont aucun désir pour le pays, mais plutôt en profitent pour voler, piller et saccager les biens publics et privés. Pour dire tout simplement que des malfrats profitent de ces contestations pour se ravitailler. La Cedeao a deux fois échoué dans sa mission de médiation pour une sortie de crise dans notre pays. Ceci étant, c’est Dieu seul qui peut nous accorder sa clémence. Et cela passerait par la saison des pluies, la bonne pluie. Celle-ci devra être une véritable inspiration pour les parties afin de trouver un compromis ou encore un terrain d’entente dans l’intérêt supérieur du pays. Et si cela venait à se concrétiser, on ose imaginer ou dire que la saison des pluies est venue à la rescousse du président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta. C’est un signe que Dieu nous montre.
Moriba DIAWARA

Malick Diancoumba

Voir aussi

TRANSITION POLITIQUE AU MALI : vers un bras de fer CNSP/CEDEAO ?

Comme il fallait s’y attendre, la CEDEAO aura pris le contre-pied des résolutions prises par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils