mardi 18 mai 2021
Accueil | Sports | Résolution de la crise du football malien : La FIFA exhortée à s’impliquer davantage entre les protagonistes

Résolution de la crise du football malien : La FIFA exhortée à s’impliquer davantage entre les protagonistes

Selon nos informations, une délégation conduite par le Ministre des Sports a été reçue à la FIFA par la Secrétaire Générale, la Sénégalaise Fatma Samba Diouf Samoura. Cette importante rencontre a eu lieu le mardi 1er novembre dernier, à Zurich, en Suisse, au siège de ladite organisation.

 

Le Comité Exécutif (CE) de la FEMAFOOT était aussi présent à cette rencontre. Il était représenté par son Président Boubacar Baba Diarra et son Secrétaire Général Yacouba Sidiki Traoré dit Yacoubadjan. Quant à l’autre tendance dite des «Frondeurs» (ligues et clubs opposés à l’actuel C.E.), elle était représentée par Yéli Sissoko.

L’ordre du jour de cette rencontre portait sur l’exécution de la sentence du TAS en date du 4 octobre 2016. Et, d’entrée de jeu, selon des sources proches du Département de tutelle, le Ministre Guindo a précisé que l’Etat malien, à travers le Ministère des Sports, «n’est pas partie prenante de cette crise et n’a jamais reconnu deux C.E.».

Il a surtout invité la FIFA à s’impliquer davantage et le plus rapidement possible pour trouver une solution heureuse à cette crise qui n’a que trop duré. Ce, dans l’intérêt général du public sportif malien. A défaut, «l’Etat souverain du Mali prendra et assumera toutes ses responsabilités», assurent nos sources.

La FIFA, à son tour, a demandé au Ministre des Sports de l’aider à concilier les parties en procès. Une offre de médiation naturellement déclinée par le Ministre Housseini Amion Guindo au nom du principe de la non-ingérence instituée par la FIFA elle-même.

En définitive, précisent nos sources, la FIFA a recommandé au C.E. de la FEMAFOOT de convaincre l’autre partie à aller à une Assemblée Générale Extraordinaire (AGE), étant entendu qu’il est forclos pour organiser une Assemblée Générale Ordinaire (AGO) tel qu’ordonné par la sentence du Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

La FIFA a, en outre, sommé le C.E. de la FEMAFOOT à respecter la liste des membres convoqués par l’AGO du 10 janvier 2015 et de son ordre du jour.

Par ailleurs, le Ministre des Sports  s’est engagé à prendre toutes les dispositions juridiques pour éviter une suspension arbitraire du Mali par la FIFA au cas où le Département serait contraint de retirer sa délégation de pouvoir à l’actuel C.E. de la FEMAFOOT.

Kader Toé

Source: Mali-Actu-Sports !

COULIBALY

Voir aussi

BASKET/ Coupe de la ligue de Bamako catégorie junior: Djoliba AC filles et l’AS Mandé garçons, les meilleures

Cette compétition malgré son début récent, promet être un bonne piste de relève pour les …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils