mardi 18 mai 2021
Accueil | Société | Réseaux sociaux : On parle désormais Peulh sur face book

Réseaux sociaux : On parle désormais Peulh sur face book

C’est à la faveur de la journée mondiale de la traduction célébrée le vendredi dernier que le réseau social de Mark Zuckerberg est désormais disponible en langue peulh ; ce au grand bonheur des populations de la  la zone soudano-sahélienne qui s’étend de la Mauritanie au Soudan. 


A la baguette de la percée de cette langue encore appelée le Fulfulde, il y a un certain Ibrahima Sarr, l’un des nombreux membres volontaires de la communauté de traducteurs. Il a simplement formulé une demande. Et la communauté s’est mobilisée pour parvenir à traduire les termes employés pour naviguer dans le réseau social.

Face book semble être décidé à renforcer sa présence sur le continent africain. La visite effectuée en début septembre par son fondateur Mark Zuckerberg au Nigéria puis au Kenya porte ainsi les premiers fruits. Et c’est, en tout, plus d’une vingtaine d’Etats comptant des locuteurs de la langue peulh qui se frottent les mains. La langue peulh devient, en effet, la 101e langue disponible sur le réseau. Elle vient s’ajouter au haoussa, la langue la plus parlée d’Afrique de l’Ouest avec environ 50 millions de locuteurs et dont le lancement sur le réseau s’est déroulé l’été dernier.

Avec une application de traduction mise en place dès les premiers jours de sa création en 2007, le réseau social Face book ne cesse de  conquérir la planète. Ainsi, outre la version peulh lancée dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 septembre, Face book a aussi lancé deux autres nouvelles versions, en corse, et en maltais. Les locuteurs peulhs, environ 25 millions d’Africains, ont donc désormais la possibilité de modifier leurs préférences afin d’utiliser la langue de leurs origines. Il suffit d’aller dans les paramètres, de cliquer sur « langues » et de choisir.

Katito WADADA : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Manque de confiance entre populations et politiques: Quelles en sont les raisons ?

L’incrédibilité des politiques maliens telle semble être la réalité. Pourquoi ? Cette dégradation des mœurs …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils