dimanche 26 septembre 2021
Accueil | Société | Renforcer la confiance mutuelle et la collaboration entre FDS, Autorités et les Populations civiles

Renforcer la confiance mutuelle et la collaboration entre FDS, Autorités et les Populations civiles

Colloque sous régional de la capitalisation et échanges de bonnes pratiques pour le renforcement de la confiance mutuelle et la collaboration entre FDS, autorités et populations civile. 

L’hôtel Radisson Blu a abrité mardi 3 mars dernier, deux jours d’assises pour le colloque sous régional de la capitalisation et échanges de bonnes pratiques pour le renforcement de la confiance mutuelle et la collaboration entre FDS, les autorités et populations. La séance était présidée par M. Bakou Kanté, représentant du ministre de la Sécurité et de la Protection Civile. C’était en présence de Me Béatrice Abouya, Directrice pays Burkina Faso/Niger de SCG, M. Fantamady Cheick BOUARE, Directeur de cabinet du gouverneur de Gao, M. Ibrahim Tidjini Katielle, Gouverneur Tillabéri (Niger) et M. Guy Warrington, ambassadeur d’UK au Mali.

Cette cérémonie d’ouverture a enregistré la présence du gouverneur de la région de Tillabéri du Niger, les membres du gouvernorat de la région de Mopti, Gao, les directeurs de la Police et de la gendarmerie Nationale, le maire de la CIV, les représentants des Organisations de la société civile. L’objectif était de renforcer la confiance mutuelle et la collaboration entre les forces de défense et de sécurité (FDS), les communautés et les autorités locales dans les régions de Mopti, Gao au Mali et la région de Tillabéri au Niger, exécuté concomitamment par les bureaux Search for common Ground du Mali et du Niger. Cette initiative des bureaux de l’ONG Search for Common Ground du Mali et le Niger, financé par le gouvernement UK permettra de capitaliser et échanger de bonnes pratiques. Selon Me Beatrice, le projet a été mis en œuvre dans 15 communes, dont 9 au Mali et 6 au Niger. La dégradation de la situation sécuritaire des deux dernières années le long des frontières entre le Mali et le Niger, a nécessité la multiplication des efforts de paix ainsi que la coordination des actions entreprises dans les deux pays. La tâche est immense, mais il est en notre pouvoir de donner l’espoir aux populations de nos deux pays en montrant que nous sommes déterminés à entretenir une collaboration et maintenir une confiance mutuelle pour la stabilité et la Paix. Pour sa part, M. Ibrahim Tidjani Katiella dira que nos pays ne cessent de subir des pertes en vies humaines et les communautés sont obligées de fuir les agressions en laissant derrière elles leurs biens matériels et leurs ressources économiques. Il dira aussi que nous devons améliorer les conditions de sécurité dans les zones frontalières, qui sont en grande partie en proie à l’anarchie, afin de lutter contre le trafic d’armes et le commerce illégal de ressources naturelles. C’est pourquoi la participation à ce colloque n’est pas réservée aux deux pays d’un point de vue strictement géographique, mais ouvert à tous ceux dont la contribution est indispensable à une paix, une stabilité et un développement durables. Pour finir, à en croire M. Bakou Kanté, représentant du ministre de la Sécurité et la Protection Civile, ce colloque s’inscrit dans la dynamique de faire un état de rapprochement entre les FDS et les populations civiles du Mali et du Niger. Un diagnostic sera fait non seulement sur les éventuelles divergences ou contradictions entre les besoins, les attentes ou les contraintes des différents groupes en matière de sécurité, mais aussi, de dégager des propositions de solutions à un niveau assez élevé permettant de restaurer la confiance entre les FDS et les populations civiles.

Lassana SOW, Stagiaire

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Circulation alternée à Bamako: Un désastre sans fin pour les usagers !  

  La circulation alternée a débuté le 19 août 2019 durant le mois de ramadan. …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils