dimanche 26 septembre 2021
Accueil | Société | Ramadan et couvre-feu : Plus de beurre que de pain !  

Ramadan et couvre-feu : Plus de beurre que de pain !  

Le mois béni de ramadan vient à point nommer, mais dans un contexte de crise sanitaire mondiale liée à la pandémie du Coronavirus, appelé aussi Covid-19. Cela étant, la gestion de ces deux (02) événements deviendrait un vrai problème pour les forces de l’ordre. Comment gérer le couvre-feu et le ramadan ?

 

Ce mois béni de ramadan promet plus de beurre que de pain, surtout dans un contexte sociosanitaire. Comment gérer le couvre-feu et le ramadan dans ce contexte ? La question mérite absolument une réponse. Couvre-feu et ramadan. Décrété depuis bientôt un mois déjà, ce couvre-feu est un signal fort pour lutter sévèrement contre la pandémie de Coronavirus. C’est une répétition faite par les autorités nationales à l’instar des autres pays de la sous-région. En effet, le respect des mesures instaurées pour prévenir la maladie lors de la réunion extraordinaire du Conseil Supérieur de la Défense tenue le 17 mars dernier serait sans doute menacé par l’arrivée du mois de ramadan. Le couvre-feu commence à partir de 21h pour s’achever à 05h du matin. Cependant, les trois dernières heures seront difficiles à respecter, dans la mesure où les fidèles musulmans s’octroient le temps de manger le repas de « Al Soukour ». Des va-et-vient entre la boutique et la famille n’y manqueront pas. Certains se trouveront face à des hommes en uniforme patrouillant dans la ville en respectant les consignes données. Que va-t-il se passer dans ce cas de figure ? Chacun serait donc obligé d’acheter tout ce dont il a besoin avant de rentrer ou faire des achats à l’heure du couvre-feu. À notre constat, oui, ça devrait se passer de cette façon. Mais dans toute chose il existe bien sûr des imprévus auxquels on est obligé de confronter, surtout en cette période. Le mois béni de ramadan oblige clairement. Il faudra bien sûr une certaine marge de tolérance départ des forces de l’ordre. Ou encore, changer les heures de couvre-feu en évitant évidemment ou en contournant les heures du repas de « Al Soukour ». Cela dit, donner la possibilité aux fidèles musulmans de passer ce mois, leur mois à eux, dans la plus grande tranquillité. Gérer le couvre-feu et ce ramadan serait difficile. Donc à eux de voir. L’islam étant une religion de tolérance, doit les amener à observer plus d’indulgence. Alors est-ce que ce couvre-feu portera son effet dans ce mois ? À notre humble avis, il connaitra une petite trêve pendant des heures indiquées.

Moriba DIAWARA

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Circulation alternée à Bamako: Un désastre sans fin pour les usagers !  

  La circulation alternée a débuté le 19 août 2019 durant le mois de ramadan. …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils