mardi 30 novembre 2021
Accueil | Important | Processus de Réconciliation nationale : L’aide exemplaire du projet allemand GIZ

Processus de Réconciliation nationale : L’aide exemplaire du projet allemand GIZ

C’est à «Casa hôtel », à Badalabougou, qu’a eu lieu l’ouverture de l’atelier de planification conjointe « Ministère de la Réconciliation nationale et le projet GIZ ». C’était sous l’égide conjointe du Secrétaire Général du Ministère de la Réconciliation nationale, Attaher Ag Ikanane, et de la Directrice du Projet allemand GIZ, Madame Rebeka Rush. C’était le vendredi 17 février 2017.

 

A l’occasion de cet atelier, Mme Rebeka Rush, Directrice du projet allemand GIZ, a tout d’abord situé le contexte de tenue du présent événement. «Nous nous retrouvons aujourd’hui pour la quatrième fois successive pour définir ensemble les domaines d’appui de la Coopération allemande/GIZ au Ministère de la Réconciliation nationale », a-t-elle déclaré.

A ce propos, force est de constater que l’engagement de la Coopération allemande/GIZ est ferme et ne souffre d’aucune ambiguïté.

En effet, depuis 2013, pour renforcer le processus de réconciliation nationale en cours et appuyer les efforts du Mali pour la sortie définitive de crise, la coopération allemande/GIZ se tient aux côtes du Ministère de la Réconciliation nationale depuis sa création. Toutes les planifications des années 2014, 2015 et 2016 se sont situées dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui au processus de dialogue et de réconciliation qui a pris fin décembre 2016. Mais son appui n’a pas pris fin.

C’est grâce à la collaboration fructueuse entre le Ministère de la Réconciliation   nationale et la Coopération Allemande/GIZ que le Ministère allemand des Affaires Etrangères a confié à la GIZ l’exécution d’un nouveau programme d’appui à la stabilisation et à la paix qui couvre tout le territoire du Mali et qui s’étend, dans le temps, jusqu’à fin 2018. Le Ministère de la Réconciliation nationale a été maintenu comme tutelle du programme et reste ainsi au cœur de l’engagement du projet.

«Je parle d’un nouveau programme, mais il n’existerait pas sans toutes les leçons apprises, les acquis visibles et l’impact de l’ancien projet et surtout pas sans l’engagement clé de nos équipes respectives qui n’ont ménagent aucun effort pour créer des résultats tangibles au profit de la Réconciliation nationale au Mali », a annoncé Mme Rebeka Rush.

Ce qui caractérise le nouveau projet c’est la continuation de l’appui institutionnel. C’est une continuation des activités, du dialogue et du processus de réconciliation. A cela, s’ajoute un nouveau champ d’action très pertinent qui est la mise en œuvre des microprojets renforçant la cohésion sociale et contribuant à la stabilisation dans les Régions.

Pour finir, Mme Rebeka Rush s’est montrée très satisfaite de voir cette continuité du projet. Ce qui permet d’apprendre et de réagir de manière flexible face aux exigences et défis posés dans le processus de paix au Mali.

L’atelier de planification est la fin d’une série de réunions au niveau technique pour bien cibler les interventions sur les besoins du Ministère de la Réconciliation Nationale.

Quant au Secrétaire Général du Département de tutelle, Attaher Ag Ikanane, il fera remarquer, dans son discours d’ouverture officielle du présent atelier, que la présente rencontre se situe dans le cadre normal de l’approfondissement du fructueux partenariat instauré entre son Département et la Coopération allemande à travers la GIZ autour du vaste programme de la Réconciliation nationale engagé par le Gouvernement malien depuis l’éclatement de la crise du Nord qui secoue tout le pays depuis 2012. Et d’ajouter que cette rencontre s’inscrit aussi dans une tradition bien établie qui a débuté par l’élaboration conjointe et participative du plan d’opération 2015 du projet, suivie de la planification en 2016 des activités déroulées les 8 et 9 janvier 2016, au Quartier du Fleuve. Il a, en fin, précisé que le PAPDR (dont les objectifs spécifiques et celui dit général sont tous atteints) est en voie d’achèvement.

En termes de bilan, au titre d’activités réalisées, trois indicateurs du projet affectés au département sont quasiment atteints.

Il dira aussi qu’il y a lieu d’aller de l’avant, en construisant l’avenir à partir des enseignements tirés des cas de réussite et d’insuffisances constatées ces deux dernières années.

En fin, il a émis une note d’espoir que le nouveau projet qui sera adopté au cours de la présente rencontre renforcera fortement la Mission d’appui au processus de Réconciliation nationale que Maliens et Allemands comptent mettre place dans les prochains jours.

Abdoulaye Faman Coulibaly : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Polygamie : Des femmes  témoignent sur comment elles en ont été informées

  Au Mali, le code de la famille prévoit l’option du régime polygamique pour un …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils