lundi 17 janvier 2022
Accueil | Oeil du combattant | POUR SECONDES NOCES: Des femmes poignardent leurs maris   

POUR SECONDES NOCES: Des femmes poignardent leurs maris   

 

 

Au Mali, un homme a récemment été tué par sa femme qui a appris qu’il s’apprêtait à prendre une seconde épouse. Un autre a été poignardé pour les mêmes raisons. Le code de la famille prévoit le régime polygamique, une option que choisissent de nombreux couples au moment de se marier. Seulement dans les faits, certaines femmes qui l’avaient pourtant accepté au départ le regrettent, lorsque leurs époux décident d’en contracter un nouveau. S’en suivent alors des tensions qui parfois se terminent en drame conjugal.

Dans la localité de Koulikoro, à une soixantaine de Km à l’Est de Bamako la capitale du Mali, un fait divers macabre avait défrayé la chronique en février 2020 à Kelebougou. Une femme d’une trentaine d’années qui venait d’apprendre que son mari s’apprêtait à prendre une seconde épouse a tué ce dernier à l’aide d’un pilon. Et c’est loin d’être un acte isolé. Également, début décembre dernier à Sangarebougou, un quartier de Bamako, une autre femme d’une quarantaine d’années et mère de deux enfants, a poignardé son mari qui venait de lui annoncer qu’il va convoler en secondes noces en janvier prochain.

« Depuis le jour que j’ai annoncé à ma première femme mon intention de se remarier, elle n’a pas pu digérer. Le lendemain, quand je me preparais pour aller au boulot, elle me déposa de l’eau aux toilettes pour que je me lave. Après mon bain, elle m’a demandé de l’accompagner quelque part. C’était la nuit mais je n’ai pas posé de question. Je l’ai suivi et quelques minutes après, arrivé à un endroit, elle a sorti un couteau et m’a poignardé. Puis, elle prend la fuite. Je me suis rendu directement à l’hôpital tout en informant ma famille », raconte l’époux.

Personne n’aime partager ce qu’elle a de plus précieux, surtout quand il s’agit de l’homme qu’on aime. C’est ce qu’on entend très souvent de la bouche des femmes au Mali. Mais sous le poids de la tradition et de la religion musulmane dominante, beaucoup de femmes acceptent contre leur gré la polygamie au moment de se marier. C’est ce qui est arrivé à cette jeune femme qui fait un constat amer de son foyer.

« Depuis que mon mari s’est remarié avec une deuxième femme tout a changé. Il n’arrive plus à assurer les dépenses parce qu’il a deux familles maintenant. Et même pour payer la scolarité de mes enfants c’est devenu un problème pour lui »

L’islam autorise les hommes qui  souhaitent prendre jusqu’à quatre épouses, à condition d’en avoir les moyens et surtout de les traiter de manière équitable. Ce qui n’est pas souvent le cas de nombreux polygames au Mali’’, regrette l’imam Adama Traoré, qui souligne que la polygamie n’est pas une obligation.

Source : AFP  

NB : Titres de la Rédaction  

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Crime à Kéniéba: Une femme retrouvée morte sur un site d’orpaillage à Kouroufin     

Une femme a été, vendredi dernier, victime d’assassinat sur le site artisanal chinois à Kouroufin, …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils