dimanche 8 décembre 2019
Accueil | Oeil du combattant | Pour n’avoir pas eu la main de la fille de l’Iman en mariage, un muezzin déserte la mosquée 

Pour n’avoir pas eu la main de la fille de l’Iman en mariage, un muezzin déserte la mosquée 

C’est au cours d’un déplacement dans un village périphérique de Bamako que votre fouineur a été informé de ce fait qui, plus qu’ahurissant, est stupéfiant. L’intéressé que nous nommerions ici TC était jusque-là le muezzin titulaire de cette mosquée. C’est dans un village avoisinant de celui d’un grand prêcheur de notre capitale et membre du Haut Conseil Islamique dont nous tairons aussi le nom.

En effet, notre arrivée dans ledit village a coïncidé avec l’heure de la prière de l’après-midi (sélifana). Une belle occasion pour tout bon musulman de se familiariser rapidement avec ses coreligionnaires. Cela, conformément aux prescriptions de la Religion musulmane. Ainsi, en premier lieu, les fidèles croyants ont attiré l’attention de leur hôte sur  l’absence du muezzin principal parmi eux et l’ont souligné la seule raison de cette désertion de la maison de Dieu. Déjà, marié à une jeune femme, TC voulait prendre comme deuxième épouse la fille de l’Imam pour élargir son ménage. Selon nos informations, à la suite des récoltes de l’année dernière qui a été bonne pour lui, notre muezzin avait tenu à s’offrir une seconde noce à tout prix. C’est ainsi que son regard tomba sur Atou, une des filles de l’Imam derrière qui il s’acquittait  quotidiennement ses devoirs religieux.

Informé de ce projet de son muezzin, l’Imam a donné l’instruction ferme à tous ses frères de ne pas retenir la candidature de TC au motif que ce dernier n’a pas encore l’âge mûr ni les conditions requises pour pouvoir s’acquitter régulièrement de ses devoirs  liés à la polygamie.

Aussi,  dès qu’il a été informé  de cette décision de l’Imam, notre muezzin TC s’est retiré de toutes les affaires de la mosquée.  «TC a arrêté non seulement de faire les appels, mais aussi de prier dans cette mosquée, il y a plusieurs mois. Cela, depuis qu’il lui a été signifié le refus de l’Imam de lui accorder la main d’une de ses filles»,  a relaté notre source avant d’enchainer qu’il fait aujourd’hui ses prières quotidiennes dans son champ ou avec sa famille les soirs. «Il a dit partout que l’Imam n’est pas un bon Musulman et qu’il ne va plus prier derrière lui». Ah !!! Ces affaires de femmes dans notre société.

Le Fouineur LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Affaire du meurtre de Mohamed Traoré à l’Hippodrome: Un incident non prémédité !

  Dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24 octobre, Mohamed Traoré, âgé de  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils