lundi 4 juillet 2022
Accueil | Société | Pour mieux assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, bientôt la mise en place de la Police de proximité

Pour mieux assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, bientôt la mise en place de la Police de proximité

Les plus hautes du pays ont engagé des reformes sécuritaires pour la mise en place de la Police de proximité. Ainsi, dans le cadre préparatoire de la mise en place de cette police de proximité dans les communes de Bamako et environs, pour la sécurité des personnes et de leurs biens, le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a entamé une série de rencontres d’échanges avec les différents acteurs sur le sujet. De ce fait, le mercredi 24 janvier 2018, une journée d’échanges a réuni les responsables des services centraux de la sécurité, à savoir la Gendarmerie Nationale, la Police Nationale, la Garde Nationale et la Protection Civile et les élus des communes de Bamako et environs. La rencontre s’est déroulée au ministère de la Sécurité et de la Protection Civile sous la présidence du secrétaire général dudit département, M. Azer Kamaté. Pour les initiateurs de la réunion, cette rencontre a été organisée pour permettre aux services centraux de la sécurité et aux élus locaux de définir un plan d’actions qui permettra aux communes urbaines et rurales de mieux prendre en compte la question de la sécurité. Pour le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, cette rencontre reste la volonté commune d’offrir un cadre de vie meilleure aux concitoyens. Selon lui, la police de proximité permettra de mieux assurer la sécurité des personnes et des biens à travers sa diligente mise en œuvre. Mais aussi, elle permettra de mieux préparer la mise en place des commissions sécurité au niveau des différentes communes pour enfin aboutir à la grande commission intercommunautaire au niveau du District de Bamako. Aussi, ce sont les communes de Bamako et environs qui ont été retenus pour la phase test. Car, au terme, chaque commune du Mali doit du reste être dotée d’une Commission de sécurité, regroupant tous les acteurs impliqués au niveau communal.
INFO SEPTV

Djibril Coulibaly

Voir aussi

TENUE SEXY ET CHICHA AU STATUT WHATSAPP: Un mariage avorté !

Une dame a été coupable de l'annulation du mariage de son frère. Pour cause, elle regardait le statut de la future mariée en présence de la belle-mère. Cette dernière a découvert sa future belle-fille habillée en tenue sexy et fumant de la chicha dans une boite de nuit de la place. 

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils