mardi 26 octobre 2021
Accueil | Société | Affaire ASAM/EUROPE HANDLING MALI : Le Ministre Tièman Hubert Coulibaly sur la sellette ?

Affaire ASAM/EUROPE HANDLING MALI : Le Ministre Tièman Hubert Coulibaly sur la sellette ?

 Le 15 janvier dernier, le Tribunal du Commerce a donné son jugement dans l’affaire Asam dans laquelle Moussa Mary Coulibaly et son fils de Ministre des Affaires Etranges (pardon Affaires Etrangères) étaient impliqués. 

Dans sa déclaration du 15 janvier, voici ce que dit la juridiction : «Le Tribunal ; Nous, juges des référés ; statuant publiquement, en matière de référé et en premier ressort ; Au principal, renvoyons les parties à mieux se pourvoir ainsi qu’elles en aviseront, mais dès à présent, vu l’urgence et par provision. En la forme, recevons la demande de Monsieur Aliou Tomota ; La déclarons bien fondée ;

-constatons l’expiration du mandat de l’Administrateur Général statutaire non-actionnaire depuis le décembre 2017 ;

– Désignons Maître Moussa Faye, Notaire à la résidence de Bamako comme mandataire à l’effet de convoquer l’Assemblée Générale des actionnaires de la société Europe Handling/Mali-SA, dans un délai de 15 jours, pour compter de la date de notification de la présente décision , aux fins de statuer sur l’ordre du jour provisoire suivant : -Désignation du nouvel Administrateur Général ;

-Désignation de l’Administrateur représentant la société Europe Handling/Mali-SA au sein du Conseil d’administration de la société ASAM-SA ;

-Ordonnons l’exécution de la présente décision sur minute et avant enregistrement ;

-Mettons les dépens à la charge de la société Europe Handling/Mali-SA».

Tout serait parti d’un manquement d’ASAM envers son partenaire Europe Handling/Mali (EHM) dont le boss est Aliou Tomota. Selon notre confrère du journal LE HOGON, c’est Aliou Tomota qui est à la base de cet événement suite à sa plainte contre Moussa Balla Coulibaly dans l’affaire de désignation de mandataire d’ASAM pour lui payer son dû. Une entreprise qui, de 2007 à la date de sa plainte, lui avait versé presque 5 milliards de nos francs. À l’instar du journal LE HOGON qui en a parlé, il faut dire que ce sujet faisait les choux gras de l’émission «Cartes sur table » du chroniqueur Rast Bath. La juridiction laisse la latitude à la famille Coulibaly de se pourvoir en cassation. Mais, d’ores et déjà, des voix s’élèvent pour demander à ce que la famille Coulibaly soit retirée de la gestion de l’agence aéroportuaire ASAM-SA. Certains s’étranglent même de voir qu’au lieu que l’État tire toutes les conséquences de cette décision de justice, le fils, Tièman Hubert Coulibaly, est promu au très stratégique poste de Ministre des Affaires Etrangères après avoir quitté le Département des Collectivités Territoriales. Affaire à suivre !

Mohamed Sangoulé DAGNOKO : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Prise de court par le temps dans la construction du viaduc de Yirimadio: L’entreprise Razel encore à la recherche d’un bouc émissaire    

  Malgré les mises en garde du ministredes Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils