jeudi 22 octobre 2020
Accueil | Société | POUR LA STABILITÉ INSTITUTIONNELLE DU MALI : L’Armée malienne fidèle à ses principes républicains

POUR LA STABILITÉ INSTITUTIONNELLE DU MALI : L’Armée malienne fidèle à ses principes républicains

Depuis quelques jours, on assiste à une tentative de manipulation faisant croire que l’Armée malienne soutient la coalition des « forces patriotiques ». Et cela à travers une vaste campagne d’intox et de désinformation sur les réseaux sociaux. Mais, la hiérarchie militaire semble veiller au grain.

 

Ces derniers jours, un communiqué a été largement diffusé sur les réseaux sociaux au non d’une prétendue Coordination des Forces Armées et de Sécurité (CFAS). Dans cette correspondance, elle apporte son soutien à la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de Mahmoud Dicko (CMAS), aux partis politiques et aux organisations de la société qui ont constitué le Rassemblement des Forces Patriotiques (puis le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques-M5-RFP) pour «l’éveil de la conscience du peuple malien pour la délivrance de notre chère patrie de la main des apatrides».

Pis, dans cette correspondance fictive, la virtuelle CFAS fait allégeance «au très éclairé et respecté imam Mahmoud Dicko».

On se rappelle aussi que de folles rumeurs s’étaient emparées des réseaux sociaux vendredi dernier (5 juin 2020) faisant état d’une réunion de «Généraux» et d’une éventuelle adresse du Général Ibrahima Dahirou Dembélé à la Nation. C’était à quelques heures du meeting du Rassemblement des forces patriotiques.

Heureusement que le ministre de la Défense et des Anciens combattants y a rapidement apporté un démenti catégorique dans un communiqué rendu public le lendemain. «Il s’agit d’un montage grotesque qui n’a d’autre but que la propagande», a regretté le Général Dembélé qui a estimé que «les auteurs de l’intox visent à semer le doute dans les esprits dans leur dessein de déstabilisation des institutions de la République».

Et pourtant, ceux qui tirent les ficelles de cette campagne de désinformation continuent à manœuvrer dans l’ombre. Ce texte de soutien de cette prétendue Coordination des Forces armées et de sécurité du Mali aux idéaux de la CMAS de l’imam Mahmoud Dicko en est la preuve.

Et cette campagne d’intoxication de l’armée n’a qu’un seul but : Pousser l’Armée à agir contre les institutions républicaines ! Heureusement que la hiérarchie militaire veille au grain pour éviter à des aventuriers de distraire la troupe de sa mission régalienne. « Il y a lieu de préciser que le ou les auteurs ne parlent qu’à leur nom propre. Il n’existe aucune structure officielle du genre dans l’Armée », a réagi l’Armée malienne sur son site (fama.ml) à propos de la CFAS. Et le site de poursuivre, « cette lettre non signée ne participe ni plus ni moins qu’à une velléité de manipulation, de propagande visant à déstabiliser les institutions de la République ».

Cette initiative, même fausse, en dit long sur la détermination des acteurs de la classe politique et de la société civile à contraindre IBK à la démission par tous moyens. Sinon, à l’annonce du meeting du 5 juin 2020, une correspondance du Chef d’Etat-major général des Armées (CEMGA) a clairement clarifié la position de l’armée. En effet, dans une lettre datée du 02 juin 2020, le CEMGA a invité et instruit aux FAMa « le respect strict des principes militaires, par rapport à la manifestation du 05 juin 2020 sur la Place de l’Indépendance ». Et dans son communiqué de démenti du 6 juin dernier, le ministre de la Défense et des Anciens combattants a insisté sur les mêmes principes en rappelant que « l’Armée demeure sous les ordres des institutions républicaines ». On ne peut être plus clair !

Arrêtons donc de tenter de distraire ou de diviser notre Armée plutôt préoccupée de la sécurisation des Maliens et de leurs biens ainsi que de la défense de l’intégrité territoriale face à de nouvelles menaces comme le terrorisme.

Kader Toé

Malick Diancoumba

Voir aussi

Programme de Renforcement de la Résilience à l’Insécurité alimentaire et Nutritionnelle et de la lutte contre la pandémie du COVID-19 : 15 millions d’Euros destinés à l’achat de produits alimentaires et leur vente  

Sur le rapport du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Conseil …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils