samedi 18 septembre 2021
Accueil | Société | Possible confinement total de la capitale après les législatives : IBK a levé toute ambiguïté  

Possible confinement total de la capitale après les législatives : IBK a levé toute ambiguïté  

La semaine passée la rumeur d’un confinement total de Bamako a fait le tour de la capitale comme une traînée de poudre.  Cette inquiétude a perforé les esprits, à tel point que les gens se demandent, comment subvenir à leurs besoins nécessaires, malgré les annonces des mesures sociales par du président de la République en plus du mois béni de Ramadan qui arrive à grands pas. Mais IBK dimanche après avoir accompli son devoir civique nous confie qu’il ne pourra pas confiner les Maliens.

Aujourd’hui, les élections législatives sont derrière nous et IBK a eu gain de cause. En se basant uniquement sur les mesures barrières, dimanche, il a fait sortir les Maliens pour voter. Ensuite, contre toute attente, et après avoir voté à Sébénincoro, notre Mandé massa, déclare ne pas pouvoir confiner les Maliens au risque de les faire mourir de faim. Pourtant, on s’attendait plus de sa part puisque depuis l’arrivée de cette pandémie dans notre pays, les Maliens sont dans l’attente. Les mesures d’accompagnement social n’ont pas totalement commencé et le nombre de cas de contamination augmente de jour en jour.  Selon un candidat à la députation en commune IV du district de Bamako, dont le nom est connu de tous et qui fut Premier ministre sous IBK : « Notre gouvernement manque d’anticipation des faits, sinon le gouvernement aurait pu anticiper le risque de contamination, qu’aujourd’hui ». Si on regarde de près les dires de Moussa Mara, avant que la pandémie du covid19 n’arrive chez nous, notre gouvernement aurait dû chercher les moyens en termes d’équipement médical au lieu de s’arrêter seulement sur le respect des mesures barrières. Par contre, d’autres tranches de la population accusent le gouvernement d’être celui qui a amené la maladie pour bénéficier d’une soi-disant somme que l’institut des organisations étrangères allait débloquer pour l’Afrique, tel a été le cas, notamment avec l’annulation des dettes des Africains vis-à-vis de la France. Eh bien, la lutte pour la suppression du franc CFA serait finie avec cette annulation des dettes. Et puis la Banque mondiale a fait un don de 12.6 milliards de CFA pour le Mali, afin de lutter contre le covid19, et aider le projet grandiose du président de la République annoncé depuis le vendredi passé.

Lansine Coulibaly 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

OZONE MALI: La fin ?  

    Six ans après son arrivée triomphale à Bamako à la faveur d’un accord …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils