mercredi 22 septembre 2021
Accueil | Société | Police de proximité au Mali: Une trentaine de magistrats outillés !

Police de proximité au Mali: Une trentaine de magistrats outillés !

Présidée par le commissaire à la réforme du secteur de la sécurité, le Général de Division M’Bemba Moussa Keïta, en compagnie du Directeur adjoint de  l’Institut de Formation Judiciaire,  Aliou Badra Coulibaly et l’Ambassadeur des Etats Unis au Mali,  Dennis B Hankins, l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH),  en partenariat avec l’Institut des Etats Unis pour la Paix (USIP) et le Commissariat à la réforme  du Secteur de la Sécurité (C-RSS),  a organisé du 4 au 5 mars, un  atelier de réflexion.  C’était à l’Hôtel de l’Amitié ‘’Laïco’’ de Bamako avec comme objectif d’élaborer un concept et une stratégie nationale de police de proximité au Mali.

 

Ce sont les magistrats de la Cour suprême, des magistrats de siège, des greffiers, des juges d’instruction, des avocats, des notaires, des huissiers et commissaires-priseurs venus de Bamako et de  l’intérieur du pays qui  ont pris part à cet atelier de  réflexion. Selon le Commissaire à la réforme du secteur de la sécurité, le terrorisme, les actes de banditisme, la criminalité  transfrontalière organisée,  y compris la radicalisation et l’extrémisme violent constituent des obstacles de taille à la stabilité  nationale  et régionale,  à la croissance économique et  au bien-être des populations.  C’est en cela, soutient-il, que se justifie l’importance de la création de la police de proximité pour limiter  les risques d’endommagement  physique et social des communautés et ainsi éviter l’effondrement total de villes et autres localités.

Ensuite, le commissaire M’Bemba Kéita, dira que, l’objectif majeur de cette réflexion est de recueillir l’expertise des acteurs  de la justice, mais  aussi  de leur doter des moyens et ressources nécessaires pour définir les principes et les liens nécessaires du secteur de la justice pour la mise en place de la police de proximité au Mali. « Le processus de mise en œuvre d’une stratégie nationale de la police de proximité trouve ses fondements dans le projet politique de 2014 du président de la République, qui a pris l’initiative de réformes globales du secteur de  la sécurité (RSS) » a-t-il déclaré.

D’après le Général Keïta, la police de proximité s’articule dans le contexte malien autour d’une mission confiée à la police  et aux autres Forces de défense et de sécurité, destinée principalement à contrer la criminalité transfrontalière, le trafic d’être humain, la cybercriminalité, la radicalisation et le terrorisme, à apaiser les relations entre population et la police.

De son côté, le Directeur   adjoint de  l’Institut de Formation Judiciaire n’a pas du tout passé sous silence, sa satisfaction de voir le département de la Justice et celui de la Sécurité cheminés ensemble pour  créer les conditions  d’une paix sociale,  dont aspire  les populations. « Cette paix sociale, tant recherchée, ne saurait exister de manière durable, sans la justice et la sécurité » a-t-il soutenu.

Pour M. Coulibaly,  avec ce renforcement des capacités opérationnelles, la  justice doit jouer tout son rôle afin de rendre  justice aux victimes des crimes de  toutes sortes commis dans les régions du Nord et du Centre du Mali.

 Jean Joseph Konaté

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Circulation alternée à Bamako: Un désastre sans fin pour les usagers !  

    La circulation alternée a débuté le 19 août 2019 durant le mois de …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils