vendredi 22 octobre 2021
Accueil | Société | ORANGE-MALI ET LA GESTION DES CARTES « ISAGO » : Une autre méthode de vol des usagers

ORANGE-MALI ET LA GESTION DES CARTES « ISAGO » : Une autre méthode de vol des usagers

En dépit des plaintes multiples venant de ses abonnés à propos de la qualité de ses services depuis belle lurette, la téléphonie mobile Orange-Mali, semble plus visiblement déterminée à amplifier l’élan frauduleux de sa gigantesque machine d’escroquerie au mépris de la satisfaction des clients. D’où, cette nouvelle méthode d’arnaque visant à vendre des cartes de compteur prépayées « Isago » confectionnées avec des codes incorrects ou invalides et dont la société refuse catégoriquement le remboursement aux usagers après l’échec de la recharge.

Depuis quelques temps, lorsque nous avons été mis au courant de cette triste pratique à laquelle la société se livrerait sans souci, nous avons aussitôt mené une enquête auprès de plusieurs usagers des cartes prépayées et le constat était plus que ahurissant. Certains clients, profondément frustrés, se sont résolus dorénavant à revenir à l’ancien compteur électrique de l’EDM où ils n’ont jamais connu de telles tracasseries que leur fait impunément subir Orange-Mali.
En effet, lorsque l’usager s’approprie une nouvelle carte de recharge « Isago » pour son compteur, nombreuses sont ainsi les fois où la carte lui signale un cas d’invalidité pour code incorrect.
Après maintes tentatives de recharge, lorsque celui-ci décide d’entrer en contact avec le service client à titre informatif ou plaintif, Orange lui signifie très clairement que sa carte reste absolument non-remboursable. Ceci, bien que l’usager a dûment rempli toutes les modalités de paiement et sans la moindre anomalie technique ou administrative.
De nombreux clients, au moment où la pratique ne s’était pas autant amplifiée, sont longtemps restés silencieux, plus ou moins, à cause du caractère sporadique des cas qui se faisaient signaler. Mais aujourd’hui, c’est le comble ! Le phénomène est abondamment décrié par les usagers de la carte de recharge électrique et leur exaspération ne fait que s’intensifier.
Si, à ses premières heures, « Isago » a été accueilli avec beaucoup d’espoir et soulagement par la masse abonnée d’Orange-Mali, elle deviendra cependant une déception pour de nombreux Maliens qui n’y voient plus qu’une simple méthode de vol orchestrée par une entreprise qui, pourtant, crie sa citoyenneté sur tous les toits.
Comment la direction de la multinationale a-t-elle pu jusque-là encourager et laisser perdurer cette pratique d’un autre âge plongeant, dans la majeure partie des cas, d’innombrables concitoyens dans la pire des désolations quand on sait qu’au fort de la canicule, nombreuses parmi ces victimes, y ont été confrontées à de réels problèmes d’énergie ?
Depuis que les cas ont sérieusement commencé à se multiplier, les témoignages n’ont plus cessé d’affluer à notre rédaction. En définitive, devrions-nous véritablement conclure qu’Orange-Mali ne soit désormais décidée qu’à tordre le coup à la concurrence ? Nos investigations permettront certainement d’y voir plus clair !
Dilika Touré LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Prise de court par le temps dans la construction du viaduc de Yirimadio: L’entreprise Razel encore à la recherche d’un bouc émissaire    

  Malgré les mises en garde du ministredes Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils