dimanche 1 août 2021
Accueil | Sports | CAN, Gabon 2017 : Molla et Moustaph à la rescousse de Giresse

CAN, Gabon 2017 : Molla et Moustaph à la rescousse de Giresse

Les Aigles du Mali demeurent dès à présent, les seuls boulangers de leur  avenir, notamment la qualification des Aigles à la 31e édition de la CAN. Ils ne sont plus qu’à deux doigts de la phase finale au sortir de leur double confrontation avec le N’Zalang nacional.
Plus tôt jouer mal et gagner que de jouer bien et perdre dit-on. En effet, les Aigles du Mali quoiqu’on puisse dire, ont quand même fait l’essentiel. Puisque c’était les objectifs affichés. Ainsi donc qu’au sortir des 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN Gabon 2016, les Aigles du Mali grâce au minimum des marques en aller comme au retour, disposé des Equato-guinéens (1-0) et (0-1). C’était respectivement les vendredi 25 et lundi 28 mars 2016. Reste à dire, que les joueurs maliens ont pris la dominance à Malabo identiquement à Bamako.
Ce qui fait que les Aigles du Mali restent jusqu’ici les maîtres de la poule C avec 10 points devant les Ecureuils du Benin, vainqueurs du Soudan de sud par un score de 4-1 avec désormais 8 points. Dès lors, Equato-guinéens et Sud-soudanais sont éliminés de la course. En effet, les Aigles demeurent sans coup férir, leur propre boulanger malgré  la pression que maintienne les Béninois. C’est dire que les Aigles sont plus que jamais condamnés à respecter rituelle présence aux phases finales de la CAN. A titre de rappeler que de 2008 à 2015, les Aigles n’ont  pas raté ce festival biennal du football africain. Il leurs incombe d’y rester dans cet ogre.
Puisque le dernier de tous les enjeux mettra face à face au compte de la 6e et dernière journée, les Aigles et  les Ecureuils probablement le 5 juin  2016 ici même à Bamako. La bataille s’avère donc ouverte entre Maliens et Béninois. Lesquels prétendent jalousement à une place, synonyme de la qualification. Auparavant, il importe de rappeler qu’en juin 2016, et au compte de la 5e journée de ces éliminatoires, les Aigles se déplaceront pour le Soudan de sud. Dans la foulée, les Ecureuils recevront le N’Zalang nacional de la Guinée équatoriale.

Cependant, même avec ces deux succès obtenus à l’arraché, retenons que les Aigles n’ont pas convaincu le public sportif malien. Cela, tant par le choix des hommes mais aussi sur le plan tactique. Ceux qui étaient au Stade du 26 Mars vendredi  dernier, en diront mieux. Sans se prononcer à priori sur le match du lundi à Malabo, il ressort qu’il était la copie conforme du précédent.
Selon nos informations, les Aigles ont été largement dominés par le Nzalang national. D’un constat général sur l’ensemble des deux matches, il a fallu donc attendre la deuxième moitié des derniers quarts d’heure des deux matches  pour que le déclic survienne. Si Molla Wagué, défenseur central des Aigles est venu à la rescousse de coach vendredi 25 mars 2016 à la  81e minute pour puissamment  couper le corner décomposer par de Modibo Maïga, et bien, on nous renseigne que c’est Moustaph Yattabaré, l’avant-mêlé des Aigles  qui aura espéré grand le camp malien en inscrivant l’unique but de la partie à la 84e minute.
Il revient cependant à Giresse de revoir sa copie ou du moins qu’il apprenne à respecter le public sportif malien. Cela, pour dire qu’aucun joueur n’est indispensable à l’équipe. Autrement, il doit également se rappeler de ses promesses, notamment le choix du joueur en forme. En tout cas, le Mali regorge une pléthore de talents parmi lesquels Diadié Samassékou (Autriche), Moussa Doumbia FC Rostov Russie entre autres.

En effet, il n’est pas trop tard ! D’ici juin et septembre 2016, le technicien français, Alain Giresse  a tout son temps afin de bien ménager sa monture. Car, les prochains chocs s’annoncent autant déterminants que périlleux.
Soumana Touré Miguel
LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

MATCHES AMICAUX DES AIGLES DU MALI: Forger un caractère au-delà des résultats

Pour leur 3e match amical, les Aigles du Mali ont été battus le mardi 15 …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils