dimanche 27 septembre 2020
Accueil | Société | Manifestation du 5 juin dernier contre IBK : Même les prisonniers déterminés à manifester ont tenté une évasion

Manifestation du 5 juin dernier contre IBK : Même les prisonniers déterminés à manifester ont tenté une évasion

Quatre détenus sont morts vendredi au cours d’une « mutinerie » à la prison centrale de Bamako, a annoncé samedi le gouvernement malien. Selon le gouvernement, ces prisonniers voulaient aller manifester à la place de l’indépendance suite à l’appel de l’imam Dicko.

La mutinerie est survenue alors que plusieurs dizaines de milliers de manifestants hostiles au pouvoir du président Ibrahim Boubacar Keïta se rassemblaient dans la capitale. « Certains détenus surexcités ont réussi à défoncer les portes de leurs cellules et ont pris à partie les surveillants de prison », a annoncé le gouvernement dans un communiqué. « Cette insurrection a malheureusement provoqué la mort de quatre détenus et fait huit blessés, dont un surveillant de prison et une habitante des concessions avoisinantes », a-t-il ajouté. Le gouvernement a tenu à préciser qu’aucune évasion n’avait été enregistrée à la faveur de ces troubles. Une enquête a été ouverte.

 

Par ailleurs, la famille avoisinante citée dans le communiqué qui a été touchée par des balles perdues au cours des tirs est celle de Mamadou Yattasaye, un opérateur économique. Une balle s’est logée dans sa salle à manger et une autre dans le bras de la nounou de sa petite fille qui a eu le bras cassé. Le Mali est en proie depuis 2012 à une profonde crise multiforme, sécuritaire, politique, économique. Les insurrections indépendantistes, puis jihadistes menées par les groupes liés à Al-Qaïda et à l’État islamique, ainsi que les violences inter communautaires, ont fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.

Faut-il le rappeler, la manifestation en elle-même n’a pas enregistré d’incident majeur, mais le gouvernement a annoncé que plusieurs forces de l’ordre et manifestants ont été blessés de même que des dégâts sur les engins de la police.

Komi

Malick Diancoumba

Voir aussi

RECONSTRUCTION DE L’ARMEE MALIENNE : le grand défi de la renaissance !

Les Maliens doivent se souvenir du sang versé par les leurs pour la défense de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils