lundi 16 mai 2022
Accueil | Société | MANIFESTATION CONTRE LES SANCTIONS CEDEAO-UEMOA: Le pari de la mobilisation gagné    

MANIFESTATION CONTRE LES SANCTIONS CEDEAO-UEMOA: Le pari de la mobilisation gagné    

 

Quasiment tous les Maliens de Bamako étaient présents au Boulevard de l’Indépendance pour montrer leur mécontentement contre les sanctions ‘’ illégales et illégitimes’’ de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union économique monétaire ouest-africaine (UEMOA). La mobilisation est dorénavant enregistrée dans les annales du Mali.   Les autorités de la transition ont gagné leur pari. Toutes les grandes villes du Mali se sont rassemblées. La diaspora malienne était aussi devant les différentes ambassades. C’était le vendredi dernier.   

Depuis le jeudi avant 16heures, tout était fin prête afin que le peuple malien de tous bords soit présent au monument de l’indépendance. Le vendredi, à l’heure de la prière, le ministre délégué, Imam Oumar Diarra auprès du ministre de la Santé et du Développement social a fait le ‘’koutouba’’, dirigé la prière du vendredi avec le peuple sur place et enfin pris part à la manifestation.

L’imam ministre a mis sur sa page Facebook en disant que l’histoire retiendra que l’imam Diarra a piloté la plus grande prière au Mali. En postulant cette phrase, on sent la fierté du ministre délégué en tant que Malien. À titre de rappel, le ministre dirigeait les prières et faisait le ‘’koutouba’’ lors des manifestations du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces patriotiques (M5-RFP).

Suite à l’appel du président de la transition, le colonel Assimi Goïta, les artistes, influenceuses, dirigeants et malien lambda, tous ont répondu avec fierté afin que les chefs d’État de la CEDEAO et de l’UEMOA puissent comprendre que le peuple a souffert et qu’il est grand temps que cette organisation sous régionale y pense. Ce pari des autorités actuelles a été une réussite totale.  Le peuple malien a laissé ses divergences de côté et s’est mobilisé pour se retrouver ensemble et uni sur cette place où le Mali a pris son indépendance en 1960.

D’ailleurs, même la CEDEAO et l’UEMOA ont donné l’occasion à la population malienne de se réunir pour faire face à l’essentiel qui est le Mali. C’est ce jour-là que le monde entier a compris que le Malien ne s’amuse pas avec son pays. ‘’Je ne suis pas d’accord avec les autorités de la transition sur tous les plans, mais j’ai laissé cela pour venir soutenir mon pays qui traverse une situation énormément difficile à cause de la CEDEAO et de l’UEMOA’’, a laissé entendre un manifestant.

Quasiment, tout le gouvernement était présent. C’est à 16heures passées que le Premier ministre de la transition, Dr Choguel Kokalla Maïga, a fait difficilement son entrée dans la salle. Son véhicule avait du mal à trouver le chemin pour le présidium. C’est en cours de chemin que son conducteur a arrêté le véhicule et les garde-corps ont sécurisé le chef du gouvernement.

Il était difficile de reconnaître Dr Maïga à cause de son accoutrement. Le Premier ministre était habillé en tenue militaire.  D’ailleurs depuis que ces sanctions ont été prises, il est toujours sorti avec la tenue militaire. Quasiment, tous les ministres présents étaient habillés de la sorte.  Même la plupart des manifestants avaient fait ainsi. C’était juste pour montrer leur soutien aux forces de sécurité.

Ce pari a été gagné par les autorités de la transition. Le chef de la transition, le colonel Assimi Goïta a remercié tous les Maliens pour cette mobilisation inédite.

D SANOGO  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Les travailleurs dénoncent une motivation raciale et raciste de leur employeur tunisien

  Le 1er mars 2020, le groupe tunisien Granada a pris la gestion de l’Hôtel …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils