vendredi 14 mai 2021
Accueil | Art & Culture | MALI FESTI REGGAE 2021: S’inspirer de l’idéal et des œuvres de Bob Marley pour sauver le Mali

MALI FESTI REGGAE 2021: S’inspirer de l’idéal et des œuvres de Bob Marley pour sauver le Mali

Initié par l’icône du reggae féminin au Mali, Mariam Sangaré dite Sista Mam, la 16e édition du «Mali Festi Reggae» aura lieu du 12 au 20 février 2021 au Musée National du Mali, les 6 communes de Bamako et dans la ville de Kati. La conférence de lancement a eu lieu samedi dernier (6 février 2021) au Musée national en présence de Mme Kadiatou Konaré (ministre de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme), de Dr Hammadoun Touré (ministre de la Communication et de l’Économie Numérique), de M. Edmond Mukala (Représentant du bureau de l’Unesco au Mali) et de nombreux invités de marque.

 

«Sauver le Mali : domaine et champs d’intervention pour une prospérité recouvrée» ! Tel est le thème de la 16e édition de «Mali Festi Reggae» se tiendra du 12 au 20 février 2021 à Bamako et Kati. Le festival a été officiellement lancé samedi dernier (6 février 2021) par une conférence en présence de plusieurs personnalités.

Le choix de ce jour (6 février) n’est pas fortuit car il s’agissait du 76e anniversaire de la naissance de la légende du reggae, Robert Nesta Marley alias Bob Marley. D’ailleurs pour la présidente de la commission d’organisation, Mme Koffi Aminata Mamy Sangaré, il s’agissait d’informer et de sensibiliser l’opinion nationale sur les idéaux et les oeuvres de Bob Marley pouvant contribuer à la résolution de la crise que traverse notre pays depuis 2012.

«Notre bonheur est davantage plus grand cette année de voir l’Unesco s’impliquer dans l’organisation de la présente édition», s’est enthousiasmée Mme Koffi Aminata Mamy Sangaré. On notait également la présence du ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré ; et celui de la Communication et de l’Economie numérique, Dr Hamadoun Touré. Le soutien de l’Unesco va de soi puisque, depuis 2018, le reggae est classé Patrimoine mondial immatériel par cette organisation onusienne. «La culture africaine a de la force et elle peut nous aider à relever des défis», a rappelé le représentant du bureau de l’Unesco au Mali, Edmond Moukala.

Quant au ministre Kadiatou Konaré, elle a félicité la commission d’organisation pour le choix de leur thème, «Sauver le Mali». Pour le ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, «sauver le Mali, c’est aussi sauver l’Afrique. C’est un combat de tous les jours, c’est un idéal du panafricanisme défendu par Bob Marley durant toute sa vie». «Ce pays nous a tout donné, en retour nous lui devons plus de loyauté, de patriotisme, d’intégrité et de gratitude. Pour moi, Bob Marley est un prophète», a indiqué la marraine du festival, Colonel-major Néma Sagara.

Les activités prévues dans le cadre de cette 16e édition de «Mali Festi Reggae» auront lieu au Musée National du Mali, les 6 communes de Bamako et dans la ville de Kati. Deux soirées artistiques attendent les mélomanes  le vendredi 19 février à 20h à l’Éclipse et le samedi 20 février au Musée National. L’événements sera aussi marqué par des conférences-débats sur la crise sécuritaire, la situation sanitaire (Covid-19 au Mali), la justice, l’éducation, le panafricanisme… A noter que le Rossignol de la musique mandingue, Salif Kéita, et la légende du reggae africain, Koko Dembélé, ainsi que et d’autres artistes africains seront au coeur des festivités de cette 16e édition Mali Festi Reggae qui commémore aussi les 76 ans de la naissance de Bob Marley. De quoi mettre l’eau à la bouche avant le début des activités du festival !

Alphaly LE MATIN

Djibril Coulibaly

Voir aussi

US ET COUTUMES: SENS ET VALEUR DU PATRONYME TRAORÉ   

  Les TRAORÉ doivent leur patronyme à leur arrière-arrière-grand-père « TOURAMANBA 1er du nom » différent de celui …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils