lundi 6 juillet 2020
Accueil | Société | Lutte contre le terrorisme au Sahel : L’armée française affirme avoir tué un chef terroriste d’AQMI !  

Lutte contre le terrorisme au Sahel : L’armée française affirme avoir tué un chef terroriste d’AQMI !  

Le mercredi dernier, dans un accrochage avec les terroristes, l’armée française a affirmé tuer le chef d’AMQI du non de Abdelmalek.  Cela survient après la capitulation de plusieurs présumés terroristes dans le sahel soit par l’armée française ou par les FAMAS, la lutte contre le terrorisme bat son plein.

Cette annonce survient, après une attaque dans un village du Burkina Faso qui a fait des morts. À cela, s’ajoute la mort d’un autre chef djihadiste. La lutte contre le terrorisme commence à porter ses fruits depuis un certain temps. À cet effet, les mouvements des présumés terroristes ne gagnent plus de terrain, ils commencent à s’affaiblir peu à peu, malgré la tension qui demeure dans nos pays. Mais, les efforts connus commencent à porter les fruits. L’autre jour, les FAMAS aussi ont repoussé certains bandits armés d’Ogossagou et appréhendent certains également. En ce jour, la coopération entre les forces maliennes et les forces étrangères sont en constant déploiement dans la zone dite ‘’ les trois frontières’’, malgré la perte de nombreux soldats au rang de forces étrangères, notamment celui des légionnaires des troupes françaises. Si l’opération ‘’ sabre ‘’ parvient à être mise en place, cela pourrait apporter beaucoup de contribution dans la lutte contre le terrorisme.  À l’heure actuelle, les présumés terroristes sont secoués de plein fouet, cela se démontre par le fait que les troupes de bandits armées s’affrontent entre eux-mêmes. Ceci pourrait affirmer les propos du président Américain qui dit avoir tué le chef de l’État islamique. En tout cas à travers les quatre coins du globe le champ d’attaque des terroristes se serait rétréci un peu, par rapport au début dans le sahel. Évidemment, le chemin est loin et il reste beaucoup à faire pour l’éradication totale du terrorisme dans le sahel.  Par ailleurs, trop de suspicions animent l’esprit des Maliens. Quand on sait que parfois on annonce la mort de certains leaders et qu’après cela n’a été avéré. Par exemple le cas d’Amadou Koufa qui est ressuscité comme dans un conte de fées. C’est pourquoi on se demande si toutefois les corps des chefs terroristes morts ne peuvent pas être montrés à travers des images afin qu’il puisse régner un climat de confiance entre l’armée et la population malienne. Tout compte fait, il est temps que les intérêts des uns et des autres se conjuguent ensemble pour éviter la séparation. Et, c’est ensemble que nous pouvons vaincre le terrorisme au sahel. Toutefois, les populations ne cesseront jamais de remercier nos FAMAS et les forces étrangères qui chaque jour se sacrifient pour elles…

À suivre

Lansine Coulibaly

Malick Diancoumba

Voir aussi

Drame survenu à Bankass le 1er juillet 2020 : Les mouvements et associations ‘‘Dogon’’ réclament la démission du PM Boubou Cissé pour incapacité

C’est à la faveur d’un point de presse animé le Mouvement ‘’Baguinè Sô ‘’ et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils