samedi 26 septembre 2020
Accueil | Oeil du combattant | L’OEIL DU MATIN : Africains, soyons nous-mêmes

L’OEIL DU MATIN : Africains, soyons nous-mêmes

L’Africain, traité, formé, formaté par la modernité et fier d’être un produit de cette barbarie, est un véritable masochiste, adepte de l’auto-flagellation. Je pense que ce que j’ai écrit là peut être scientifiquement prouvé, mais en attendant, c’est très aisément constatable. N’oublions pas que notre science est basée sur l’observation, donc faisons en usage, abusons même puisqu’on n’a rien à perdre.

D’après mon fil d’actualité, j’imagine, qu’il y a des rebondissements par rapport au traitement de la COVID-19 proposé par Madagascar et «marketé» comme il se doit, par leur Président. En effet, les «je vous avais dit» et les moqueries fusent. On en arrive à oublier que ce sont des vies humaines, qui sont concernées, si jamais les attentes par rapport à l’efficacité du produit ne sont pas celles escomptées. N’oublions pas que si l’africain, produit de la barbarie et fier de cette condition, gobe facilement tout ce qui vient de ses «civilisateurs». Il exige de son frère Africain des preuves et une réussite de 100 %.
Moi, j’aurais aimé sincèrement lire plus sur le traitement afin de savoir quels sont ses effets bénéfiques, quels sont les effets non bénéfiques, ce qui a marché ou ce qui est à améliorer. Et ne me dites pas d’aller voir dans les publications des «je vous avais dit» et autres moqueurs, car je ne pense pas qu’ils se soient penchés de manière scientifique sur le produit, sur un échantillon. Ce qu’ils auraient pu faire, ne serait-ce que pour l’améliorer !
Ils ont plutôt, avec méthode et détermination si je me souviens bien, dès le départ tout mis en doute car ça venait de Madagascar dont le jeune président en faisait le marketing. En tout cas, moi j’aimerais bien que, en période de crise, nos dirigeants fassent du marketing pour les produits locaux. A défaut d’avoir proposé un remède, nous avons conçu et fabriqué des masques, qu’ils ne portent pas, car ils préfèrent certainement ce qui vient d’ailleurs…
Sinon, hein Tamacali (sa griffe) en a fabriqué, offert, vendu au Mali et aussi exporté. Et les feedback sont bons. Il y a aussi nos savons et gels fabriqués ici. Présenter cette expérience comme un échec, c’est abuser, surtout qu’à l’époque nous partions de presque zéro. Mais, je ne suis pas médecin, ni pharmacienne, ni épidémiologiste, ni je ne sais quoi… Je suis juste une Africaine qui aime tellement l’Afrique qu’elle ne peut accepter, sans que sa «lionneitude» ne s’éveille, certains comportements envers son continent.
L’Afrique, c’est notre maman, la maman de l’humanité.
N’ai-je pas le droit de penser que maman est la plus belle, qu’elle est parfaite même ? Aussi, je ne peux m’empêcher, en tant que francophone, de penser aux divers assauts subis par le Pr. Didier Raoult de Marseille (France) par rapport à son traitement (la chloroquine et ses dérivés). Avoir été colonisé par ce pays (la France) et être maintenu dans son giron, nous a certainement transmis une manière d’être et de penser qui pourtant est fondamentalement opposée à ce que notre éducation, «normale» nous enseigne.
C’est trop long, pour en faire un commentaire. Donc je publie ce texte qui est ma réaction face à ce que j’ai lu ici et là. Je recommande par cette occasion de commencer ses journées, non pas en écoutant RFI (Radio France Internationale) ou autres, mais en écoutant de la musique. Une musique qui vous plaît, qui vous «enjaille»… Et je vous promets que votre bonne humeur sera contagieuse !
KKS

Malick Diancoumba

Voir aussi

Révélation de Me Kassim Tapo sur Me Mohamed Aly Bathily  : « Dix pauvres millions de francs CFA d’IBK… »

Dans un fragment de vidéo publiée dans la nuit du lundi 24 août dernier, Me …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils