dimanche 6 décembre 2020
Accueil | Société | LES ICONES DE L’INTEGRITE AU MALI : Les cinq finalistes dévoilés par ALAB/Mali

LES ICONES DE L’INTEGRITE AU MALI : Les cinq finalistes dévoilés par ALAB/Mali

AccountabilityLab-Mali (ALAB/Mali) dévoilé le nom des 5 finalistes de l’édition 2020 du programme «Integrity Icon Mali» lors d’un point de presse animé le lundi 16 novembre 2020 à l’hôtel Onomo par ses responsables. Il s’agit de Mme Aïssata Sangho de Gourma Rharous (Tombouctou), Gaoussou dit Abdel  Kader Simpara (Kayes), Mme Mariam Diarra (Kalaban-Coro), Moussa Abdoulaye Diarra (Yanfolila) et Seydou Dao (Djenné). La succession de Mme Coulibaly Aminata Goïta (médecin cheffe du District sanitaire de Sikasso), la lauréate de 2019, est ainsi ouverte.

 

Pour le Directeur-pays d’AccountabilityLab-Mali (ALAB/Mali), M. Moussa Kondo,  cette édition de «Integrity Icon Mali» est «particulièrement importante» compte tenu de «la situation sociopolitique du Mali  qui exige un changement radical dans la gestion du pays afin d’assurer aux futures générations un avenir radieux».

Et, a-t-il précisé, «l’intégrité est le socle de ce changement». D’où la nécessité de reconnaître le mérite de ceux et celles qui se distinguent comme porteurs de cette valeur. Pour cette édition, ALAB/Mali a reçu 3 893 nominations (dont 620 nominations en ligne) de Kayes à Gourma Rharous. Le directeur-pays n’a pas manqué de remercier les bénévoles et leurs superviseurs ainsi que tous les partenaires d’Alab/Mali sans qui cette ambition de célébrer le fonctionnaire le plus intègre de l’administration malienne ne serait pas une réalité aujourd’hui.

D’ailleurs la coordinatrice des superviseurs, Mme Djénébou Coulibaly, a profité du point de presse pour mettre l’accent sur la formation des bénévoles du programme. Ceux-ci sont formés à véhiculer l’intégrité et d’autres valeurs sociétales du pays. «Nous les préparons à aider leurs communautés, à cultiver leurs devoirs avant d’exiger leurs droits…», a expliqué Mme Coulibaly.

Maître de conférence à la Faculté Histoire/Géographie, N’Tji dit  Jacques Dembélé, a été finaliste de «Integrity Icon Mali» 2017. Et il a partagé ses convictions avec l’assistance lors du point de presse. Pour lui, «ce qui se passe actuellement au Mali est en partie liée à la faillite de l’éducation… Sans compter que, dans notre pays, on a tellement accordé l’importance à l’argent au point de sacrifié l’Homme». Et d’ajouter, «ce pays a plus que jamais besoin d’hommes et de femmes intègres généralement mis à la touche», a-t-il déclaré en saluant la pertinence de l’initiative d’Alab/Mali.

«Après ma nomination, beaucoup de gens m’ont posé la question : A quoi cela sert-il d’être intègre ? Et je leur réponds que cela me permet avant tout d’être tranquille avec ma conscience et avec moi-même. Sans compter qu’à notre âge, nous devons être des exemples, des références et des repères  pour les nouvelles générations», a poursuivi Pr. Dembélé. Et pour lui, aujourd’hui, il est essentiel de préparer les jeunes à «croire à quelque chose et à se battre pour l’obtenir».

Integrity Icon Mali est un mouvement national qui se passe sur le terrain, en ligne et à travers les médias. Il a pour objectif d’identifier et de célébrer les fonctionnaires honnêtes et intègres de l’administration publique. Son but est de générer une relation constructive sur l’intégrité et la responsabilité, de construire un réseau de fonctionnaires pouvant lutter contre la corruption. Ce programme d’Alab/Mali  met également en évidence l’intégrité dans le public pour permettre aux Maliens de s’interroger sur les réalités existantes ; de soutenir le changement des comportements susceptibles  d’améliorer la vie des populations.

Ce programme s’inscrit dans une campagne mondiale qui a débuté en 2014 au Népal. Et comme a conclu M. Kondo, c’est  «une approche connue pour son impact sur l’amélioration  de la gouvernance dans les pays où existe le programme» !

Moussa Bolly

Malick Diancoumba

Voir aussi

SECURITE ROUTIERE : Le gouvernement veut mettre fin à la pagaille des «Katakanin» et «mototaxis»

Dans le souci de lutter contre la prolifération anarchique des motos tricycles et des motos …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils