mardi 24 mai 2022
Accueil | Important | LES AVOCATS AU PROCES HAYA SANOGO : Sans téléphone, pas de procès !

LES AVOCATS AU PROCES HAYA SANOGO : Sans téléphone, pas de procès !

Pour la deuxième fois consécutive, l’audience de la Cour d’Assises de Bamako en transport à Sikasso sur le procès de Amadou Haya Sanogo et 17 autres a été suspendue par le Président de la Cour sur demande de l’avocat général. Le motif cette fois-ci est dû à l’absence des avocats dans la salle d’audience. Ils ont choisi de ne pas rentrer dans la salle sans leurs téléphones, une dérogation qu’ils sollicitent par rapport au règlement intérieur de la Cour.

Au premier jour de l’audience il n’ya pas eu d’incident, les avocats ont accédé à la salle d’audience avec leurs téléphones. Ils ont été surpris, le vendredi de voir l’application stricte du règlement à leur encontre, à savoir la disposition interdisant l’accès à la salle avec du téléphone. En réplique, ils ont protesté contre cette mesure et décident de ne pas mettre pied dans la salle sans leurs téléphones. Toute chose qui n’a pas donné d’autres alternatives à l’avocat général que de demander au président de la Cour la suspension de l’audience pour une deuxième fois jusqu’à ce lundi.
Interrogé par nos soins, les avocats ont laissé entendre qu’ils n’accéderont pas à la salle sans leurs téléphones. Pour Me Alhassane Sangaré, avocat de la défense, c’est pour des questions de principe qu’ils n’ont pas voulu se soumettre à cette mesure d’interdiction de téléphones dans la salle d’audience.
Quant aux accusés, ils n’avaient d’autre choix que de suivre l’option de leurs avocats en demandant de suspendre la séance. Du côté de la partie civile, c’est à dire les familles des victimes, leurs avocats à travers Me Moctar Mariko a rassuré qu’ils ont le bon moral après cette seconde suspension.
Au cours d’un point de presse organisé après la suspension de l’audience, l’Avocat général, Mmadou Lamine Coulibaly a laissé entendre qu’ils ont proposé d’installer deux stands (chapiteaux) dans la salle pour les avocats, dans lesquels ils pourront avoir accès à leurs téléphones.
LE SURSAUT | lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

RETRAIT SANS PREAVIS DU MALI DU G5 SAHEL: La dernière digue anti djihadiste conçue par l’occident a-t-elle rompu ?

   C’est le dimanche 15 mai 2022, que le Mali a annoncé son retrait pur …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils