samedi 12 juin 2021
Accueil | International | La Secrétaire d’Etat Adjointe américaine chargée des Affaires africaines : «La paix est possible au Mali mais… »

La Secrétaire d’Etat Adjointe américaine chargée des Affaires africaines : «La paix est possible au Mali mais… »

L’Ambassadeur Linda Thomas-Greenfield, Mme le Secrétaire d’Etat Adjointe des Etats Unis chargée des Affaires africaines, a fait cette déclaration à la suite d’une mission effectuée la semaine dernière au Mali. Elle était accompagnée lors de cette mission par Mme Amanda, l’Adjointe de la Secrétaire chargée de la Défense et ayant le portefeuille des Affaires africaines

 

En effet, la Diplomate américaine était face aux journalistes, hier dimanche 4 décembre, au domicile de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Mali. Il s’agissait de faire le point de sa visite effectuée au Mali. Laquelle visite qui avait pour objet, selon Linda Thomas-Greenfield, de souligner l’importance que les Etats-Unis placent dans le partenariat avec le Mali ainsi que leur engagement pour sécuriser un Mali prospère et démocratique. La présence de Mme Amanda aux côtés de la Secrétaire d’Etat adjointe chargée des Affaires africaines au cours de cette visite diplomatique démontre que l’engagement des Etats-Unis aux côtés du Mali est multiforme.

Ainsi, de 2013 à nos jours, les Etats-Unis ont consenti plus d’un milliard de dollars US pour aider le Mali. «Depuis 2013, les Etats-Unis ont consenti plus d’un milliard de dollars pour soutenir le Mali. Un soutien qui couvre plusieurs domaines prioritaires allant de notre engagement diplomatique à notre coopération en matière de sécurité et de défense en passant par notre engagement pour la promotion des droits des femmes, de l’éducation, et des meilleures normes de santé pour tous les citoyens maliens », a-t-elle détaillé. Et de déclarer que les Etats-Unis restent un partenaire engagé pour le Mali. «Nous sommes, donc, ici, cette semaine, pour réaffirmer que les Etats-Unis demeurent un partenaire engagement pour le Mali et un ami du Peuple malien», a précisé la Secrétaire d’Etat adjointe chargée des Affaires africaines, Linda Thomas-Greenfield.

La paix est possible au Mali, mais cela va requérir l’engagement de toutes les parties prenantes et surtout sous le leadership sage et fort du gouvernement

C’est le message qu’a soutenu la Secrétaire d’Etat adjointe des Etats-Unis chargée des Affaires africaines en fin de visite au Mali. Elle a signalé cette vision avec les différentes personnalités qu’elle a eu à rencontrer au Mali. Du moins, d’après elle.

«J’ai eu à rencontrer, pendant mon séjour, plusieurs hautes autorités de ce pays ainsi que d’autres leaders et autres personnalités de très haut rang de votre dynamique société civile. Particulièrement, plusieurs femmes leaders très impressionnantes. Pendant toutes mes rencontres, j’ai souligné que les Etats-Unis sont engagés dans le processus de paix et nous croyons que le Mali doit retrouver la paix afin d’atteindre tout son potentiel», a-t-elle expliqué aux journalistes.

Par ailleurs, la Diplomate américaine chargée des Affaires africaine a apprécié la tenue des communales du 20 novembre dernier au Mali. Un scrutin qui a nécessité l’engagement ferme du gouvernement malien.

A cet effet, elle a estimé que ces élections sont une étape très importante dans le processus démocratique du Mali.

En outre, Linda Thomas-Greenfield a noté le démarrage des patrouilles mixtes dans le Nord du Mali.

«J’ai été aussi très heureuse de savoir qu’il y a la mise en œuvre dans le Nord des patrouilles mixtes afin d’assurer le maximum de sécurité dans ces Régions», a-t-elle dit.

Selon elle, le fait que plusieurs citoyens n’ont pas pu voter dans le nord du pays par défaut de conditions sécuritaires doit motiver davantage le gouvernement malien à s’engager pour la mise en œuvre de l’accord de paix. Y compris, toujours à ses dires, une Résolution très rapide de la question des autorités intérimaires.

C’est aussi la raison pour laquelle, a-t-elle développé, tous les groupes armés, dans les Régions où les élections n’ont pas pu se tenir doivent renoncer à la violence, à la corruption et honorer leur engagement à l’accord de la paix. De ce fait, elle a déclaré que «la paix est possible au Mali, mais cela va requérir l’engagement de toutes les parties prenantes et surtout sous le leadership sage et fort du gouvernement malien».

Au plan culturel, la Secrétaire d’Etat Adjointe des Etats-Unis d’Amérique, chargée des Affaires africaines, a reconnu les valeurs historiques du Mali.

«Je voudrais souligner que le Mali est une grande Nation avec une longue et riche Histoire. Histoire de respect pour la diversité et l’engagement pour la paix et la tolérance. Et j’ai eu la preuve de cela pendant ma visite à Tombouctou avant-hier. C’était vraiment frappant. La Culture, la Civilisation et l’Histoire profonde ainsi que la contribution du Mali à la vie académique à travers l’Afrique et le reste du monde sont bien connues. Quoi que la situation au Mali soit difficile, en ces moments, j’ai foi que tous les instruments nécessaires sont sur place pour réussir en tant que grande Nation. Les Etats-Unis sont ici et présents comme ami et partenaire pour aider le Mali dans ses efforts de réussite. Et j’ai confiance que le Mali va réussir », conclura la Diplomate américaine chargée des Affaires Africaine.

Oumar Diakité  : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Coopération France et 14 pays de la Zone Francs CFA: 11 (Onze) accords qui choquent !

Durant ces derniers mois, notre pays s’est vu confronter à de nombreuses voix qui critiquent …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils