mardi 30 novembre 2021
Accueil | International | Au Sommet des désillusions : Hollande viendra à Bamako en Président contrarié

Au Sommet des désillusions : Hollande viendra à Bamako en Président contrarié

Le Président Hollande. C’est une promesse électorale qu’il n’aura pas tenu : être un Président normal à l’Elysée. Il n’a jamais su porter ce costume de Chef d’Etat, regrette-t-on. Hollande a été ce Président qui ne l’était pas. Son Premier Ministre Valls a su mieux manœuvrer et gagner contre lui en le forçant à ne pas se représenter…Ses amis africains sont pris de court. En Afrique, on a des dirigeants ‘’cumulards’’ que ce choix va interpeller. Comme une bonne nouvelle n’arrive pas seule aussi, on vient nous annoncer la défaite du Président sortant gambien, après 22 ans passés aux commandes. En France, on le dit : « la jurisprudence de François Hollande s’appliquera en cas de résistance trop forte ».

Le prochain Sommet Afrique- France aura lieu dans les prochaines semaines, en janvier 2017. Une double signification d’un Sommet sans Hollande son candidat à sa succession. Les primaires du parti socialiste français aura lieu en fin janvier. Le dernier retour de Hollande sur la scène bamakoise s’ouvrira sur une Kyrielle de contrariétés. C’est un Président gêné qui participerait aux travaux de ce Sommet. Hollande viendra-t-il en médecin urgentiste ? Il va être obligé de dire ici ce pourquoi il n’était pas programmé…

Le meilleur de commencer la nouvelle année, ce ne serait sans doute pas en compagnie de Hollande. Le meilleur moyen de le continuer… aussi, parce qu’il est connu. Sans vouloir sur interpréter les symboles de la non candidature d’un président sortant, ce que vient annoncer le Président Hollande dépasse largement le Sommet. Non, l’essence de ces grandes messes franco-africaines, c’est d’avoir en commun un passé, pas les petits faîteaux des rencontres. Pour qu’une date prenne de l’envergure, l’orchestration est essentielle. Après son retrait, qui fut une surprise, on peut dire que le ‘’fonds de garantie de ce Sommet de Bamako n’a pas été indemnisé en totalité’’. Avec son statut actuel, à quelques petites semaines, que pouvait-on faire peu à une menace qui remet en question le montage ?

Le contenu de ce Sommet de Bamako, son entregent, dépendra désormais de la météo sociale dans les différents palais nationaux

La non candidature de Hollande à sa propre succession n’est pas un non évènement- y avait-il un désamour des dirigeants ? Les élections françaises essorent rapidement les dirigeants : Cécile Dupplot, Juppé, Sarkozy, Hollande… On vient de tourner la page. Hollande opère, cependant, une rupture : sa décision va peser sur les épaules de ses successeurs. Hollande n’a pas pris le risque de se ridiculiser, en prenant une ‘’femelle’’ mémorable au scrutin. Le renoncement de Hollande clarifie-t-il les primaires au PS ? Il y a autre chose : Etre Président de la République, c’est présider un Sommet France-Afrique. On mesure la difficulté de l’exercice maintenant. Le prochain locataire de l’Elysée est-il prêt à ‘’tout reprendre à zéro ?’’. Fera-t-il école dans la diplomatie de François Hollande. La France Afrique est un écheveau familial tissé dans le mal vivre. Le renoncement de Hollande à une prochaine présidence l’a été dans la lucidité, la dignité mais dans la décrépitude d’un quinquennat.

Faut-il pardonner à Hollande ?

Elle est la gestion des Maliens. En 2013, il venait dire à Bamako- place de l’Indépendance- qu’il a connu un des plus importants moments de sa carrière politique. En agenda, des relations internationales. Avec un Président ‘’démissionnaire’’, c’est un peu fort de café ; orchestrant la lente ‘’pavane’’ de chagrins et des remords, ce rendez-vous manqué sera poignant. D’ailleurs, Hollande voudra-t-il à Bamako ? En sortant de la scène présidentielle, Hollande sait qu’il laisse une situation à la fois éclaircie et compliquée. Que va-t-il se passer ? Tout est possible. N’importe quoi. Quelqu’un d’autre comme le futur Premier Ministre français viendra a-t-il le remplacer ? Dans un mois, les Africains s’apercevront qu’ils n’ont rien en face d’eux, à Bamako ? Alors que fera-t-il à Bamako, que peut-il dire encore au Sommet de Bamako ? Hollande est ainsi faite que c’est de son esprit geyser que jaillit l’idée d’un Sommet à Bamako. Demain, en janvier, celui qui ne raconte pas l’histoire, peut-il l’écrire à Bamako. Désormais, il vit en liberté surveillée…

KONE : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Guinée : Le colonel Doumbouya dit «non» au médiateur de la CEDEAO    

  Le dernier sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils