jeudi 2 décembre 2021
Accueil | International | Le Sommet de l’U.A à Brazzaville : Le retour du Roi M6 vient pousser les murs

Le Sommet de l’U.A à Brazzaville : Le retour du Roi M6 vient pousser les murs

Le Roi du Maroc aime-t-il dérouter ses interlocuteurs de l’Union Africaine en changeant de registre ? On le saura. Il vient à cette ‘’session’’ en tribun hors pair, faut-il l’espérer, pour endosser volontiers le costume de l’enseignant… Il vient ouvrir une réflexion pour corriger dans le sens d’une plus grande équité la règle des équilibres régionaux actuelle. Il vient ici, parmi ses pairs, si l’on ose dire, saisir les contraires et de les rendre complémentaires. S’il ne donnera tout à personne, c’est qu’il veut rester le maître du jeu en son palais…

D’un TSC a écrit sur l’art de la guerre ‘’celui qui n’a pas d’objectifs ne risque pas de les attendre’’. Mohamed VI vient sur les marches d’un podium que f. le Roi Hassan II a couru. On dira qu’il avait eu le courage de se lancer dans la traversée des déserts- après la sortie du Maroc de l’OUA et de se lancer dans cette mer des batailles.

Le Roi est mort vive le Roi

Ce sommet de Brazzaville réveille en nous des lointains souvenirs. Comme celui d’un discours refondateur de Charles le Grand, on veut parler ici du Général De Gaulle au sortir de ces années 1943-1944 encore pleines de fureur et de désespoir sur les heatis des opérations sur les continents. Mohamed VI viendra tenir ici un autre discours plein de promesses et de dédicaces. Il viendra assener du haut de cette tribune, des choses avec une telle force que vous finissez par être ébranlé. Il disposera de cette arme de la réduction massive, la rhétorique. Inutile de s’aventurer sur le terrain du parler-faux…

Alors M6, adepte de la réponse tangentielle ? Non. Il ne mentira pas, n’en déplaise à sa royale majesté, quoique formulant souvent par des traits des vérités successives… Par ce retour annoncé, M6 est-il dupe de lui-même ?

Polisario, le mécompte de campagnes

On dit souvent que les politiques ont le nez long. La rubrique des ‘’Pinocchio’’ sait pointer tous les mensonges préférés dans l’espace politique. Mais ce qui sera dit à cette tribune du sommet de l’UA sera retenu contre vous. Selon la formule. Alors, on sera tous à la vérification des petites phrases lâchées ici et là. Ce que le Roi viendra défendre n’est qu’une entreprise de rectification. Le Maroc ne vient pas à ce sommet en tant que membre fondateur de l’OUA du temps de son entreprenant grand père royal Mohamed V mais, aujourd’hui, en tant que 55e membre de l’organisation. Signant son retour, l’Algérie vient de lui souhaiter la bienvenue par la voix de son Ministre des Affaires Etrangères. M. Lamhri parle de la cohérence de la géographie rejoint celle de l’Histoire. La réalité importe plus que le passé. Alger n’est pas pour l’exclusion de la République Sahraouie de l’UA. Le Maroc, tient à faire remarquer à l’Algérien, avait siégé en 1963 avec la Mauritanie sans la reconnaître à l’OUA… D’autres capitales africaines pourraient se cabrer devant le choix ‘’cornélien’’ d’exclure ou pas la RASD. Mais tous reconnaîtront que nous sommes à l’heure (eu l’âge)… de la raison à l’UA. Le Roi voudra pousser des murs… tout en s’armant de nuances. La complexité du feu politique entre les deux capitales (Rabat et Alger) fut telle qu’elle a permis aux uns et aux autres de faire assaut d’inexactitudes souvent. La cause était à vendre. Le Polisario fut la mère de toutes les supercheries. On a parlé de ‘’renégocier’’ tantôt de ‘’compléter’’. Ce qui ne signifie pas la même chose. L’avenir de l’intox ne fut pas une exception entre les deux capitales. Qui détient le monopole dans la tromperie politique entre Rabat et Alger ? Le fut une paranoïa de petits slogans distillés à l’envie… On a vu une ‘’coupure’’ en deux de leur avoir diplomatique mais qui aurait dû gouverner durablement et ensemble…

KONE : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Guinée : Le colonel Doumbouya dit «non» au médiateur de la CEDEAO    

  Le dernier sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils