dimanche 26 mars 2023
Accueil | Société | Le Mouvement Populaire de l’Unité Africaine: Une Conférence-débat sur la connaissance de la monnaie dans notre économie !

Le Mouvement Populaire de l’Unité Africaine: Une Conférence-débat sur la connaissance de la monnaie dans notre économie !

La polémique qui tourne au tour de l’adoption d’une nouvelle monnaie à la place du franc CFA (Eco) dont l’annonce fit par le Président ivoirien lors d’une visite du Président français en Côte d’Ivoire pousse le Mouvement Populaire de l’Unité Africaine, d’organiser  une conférence- débat. 

Le thème était la reconnaissance de la monnaie dans notre économie et c’était le 22 février dernier à la maison des Ainés en présence du Secrétaire Général du Mouvement Mr Mamadou Kadjougue, et des autres membres du mouvement Populaire de l’Unité Africaine. L’appel a été fait à un éminent  DR. Lamine Keïta, un économiste de renom, pour animer la conférence. L’objectif de la journée était  de permettre aux membres du mouvement d’acquérir des connaissances sur le bien-fondé de la nouvelle  monnaie et sur ces enjeux, en cas d’une adoption par  l’ensemble des membres de l’espace CEDEAO. En ce jour, la question reste posée sur  son adoption d’ici courant juillet.  Les chefs des États pourront faire savoir leurs décisions lors d’une réunion. Selon  le Docteur Lamine Keïta, « la monnaie est une Unité de mesure, qui  permet d’acquérir des biens ». Le Dr  Lamine Keïta s’est exprimé de long en large sur la question qui inquiète les participants à savoir si la monnaie Eco est adoptée, quelle sera la suite.  Mais force est de croire que malgré les explications de l’éminent docteur les participants sont restés sur leur faim.

Pour le Secrétaire Général, « cette conférence est une occasion pour eux de s’acquérir des connaissances sur un sujet qui est à la fois simple et complexe. Et de demander aux dirigeants, s’ils doivent accepter cette nouvelle monnaie, des Assises doivent être d’organiser, pour permettre à la population de comprendre la situation. Il lance un appel à la population pour qu’elle aide le gouvernement dans les démarches, en cas d’une adoption, et cela afin de leur facilité la tâche.»

Lansine Coulibaly

Djibril Coulibaly

Voir aussi

08 MARS : L’ONG Mali Développement et Talem soulagent les femmes de Koulikoro

L’ONG Mali Développement, présidée par Mme Sanglier Niagalé Mariam Diané et Talem, présidée par Mme …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils