samedi 26 septembre 2020
Accueil | Société | Lanceni Balla KEITA sur la crise sociopolitique : “Le syndicat des chefs d’État a mal apprécié la profondeur de la crise de gouvernance sous IBK’’

Lanceni Balla KEITA sur la crise sociopolitique : “Le syndicat des chefs d’État a mal apprécié la profondeur de la crise de gouvernance sous IBK’’

Au commencement des activités du M5-RFP, j’ai bien conseillé à mon grand frère de Président de quitter le pouvoir si le peuple, ton électeur ne veut plus de toi et que le M5-RFP est dans un combat pour la survie du Mali.
Les différentes sorties du M5-RFP ont permis de faire comprendre au peuple que la république est en danger et qu’il faille la sauver, quelle que soit la méthode.
C’est le lieu de remercier, les responsables du M5-RFP et sa jeunesse. Je prie pour le repos éternel des martyrs du 19 juillet 2020.

C’est une première dans l’histoire du Mali que cinq chefs d’état Africains se retrouvent sur notre terre pour une quelconque médiation. Cela est déjà un mérite à prendre en compte dans le bilan du M5-RFP. Le syndicat des chefs d’État a mal apprécié la profondeur de la crise de gouvernance sous IBK. C’est la raison pour laquelle, ils ont mordicus tracé une ligne rouge concernant la démission d’IBK. Par conséquent, le M5 RFP doit voir ses ambitions à la baisse afin de se créer une entrée dans l’exécutif pour mieux le contrôler.
Le M5-RFP a été trop intransigeant sur sa revendication principale. Cela a été une erreur grave dans sa vision, car une guerre se gagne en plusieurs batailles généralement. Et pourtant, les acquis du M5-RFP n’ont pas été les moindres à savoir : Manassa et sa cour constitutionnelle sont parties en lambeau, de nouveaux membres de la dite cour sont en passe d’être nommés pour la vérification des scores de certaines circonscriptions électorales, le nouveau gouvernement comprendra 30% des membres du M5-RFP, les recommandations du dialogue inclusif serviront de plat du nouveau gouvernement, la seule volonté d’IBK ne sera plus imposée comme programme de travail gouvernemental.
Cependant, il n’est pas tard pour le M5-RFP de corriger cette erreur dès l’instant où la main d’IBK reste toujours tendue.
Il faut la prendre, car la nouvelle méthode de combat qui est la désobéissance civile ne nous amènera nulle part, si ce n’est de sortir par la petite porte.
Déjà, la CMAS s’est désolidarisée de cette action, toute chose qui va affaiblir le M5-RFP.
Au bout de quelques jours, la jeunesse qui a en charge cette mission, va s’essouffler, et le combat finira faute de combattants.
La méthode de désobéissance civile a rarement réussi comme méthode de combat.
Ce qui est sûr, rien ne sera plus comme avant. Cela constitue une grande victoire du M5-RFP et des démocrates soucieux du Mali.
Qui d’autres pouvaient faire cela excepté le M5-RFP ? BRAVO l’histoire retiendra cette autre lutte, chères patriotes maliennes, mais évitons d’aller au radicalisme destructeur !
Lanceni Balla KEITA

Malick Diancoumba

Voir aussi

Nouvelle transition : le Mali en marche

La nouvelle transition qui permettra au Mali d’échapper à l’embargo voit enfin le jour. Même …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils