dimanche 27 septembre 2020
Accueil | Société | LA SITUATION SOCIO-POLITIQUE DU MALI : L’aigle et l’égide semblent ne plus habiter le Zeus Malien

LA SITUATION SOCIO-POLITIQUE DU MALI : L’aigle et l’égide semblent ne plus habiter le Zeus Malien

Ibrahim Boubacar Kéïta vacille dans son fauteuil de Président de la République, depuis le palais de Koulouba. La peur face aux contestateurs du 5 juin semble percer jusque dans son for intérieur. Ce vendredi, que lui resterait-il, que prier pour son sort ?

Cette sortie qui, selon l’Imam Dicko, sera le jour de la vérité, est une aubaine de montrer au monde que nous sommes un grand Peuple. Aigle et égide tourneraient-ils ainsi le dos au Zeus Malien ? Dans la mythologie grecque, Zeus est le dieu du ciel et de la foudre. C’est le roi des dieux, il est souvent associé à l’aigle. Ses armes les plus redoutables sont, la foudre qui lui a été offerte par les cyclopes, et son bouclier, l’égide. Ce boulier dont le Chef de l’État tenait dans sa main droite s’est détourné vers la gauche, et de là, il tomba sous les pieds aux yeux de tous. Ce qui fait que la confiance qui existait entre lui et son Peuple semble définitivement rompue. Et foudre dont il tenait la clé s’abattra indiscutablement, ou sinon s’abat déjà sur sa tête et son régime. Par quelle porte sortira-t-il ? Mon instinct de journaliste me dit qu’il achèvera son mandat, mais sous une emprise particulière et profonde de son Peuple, souffrant jusque dans ses dents. L’aigle et l’égide semblent ne plus l’habiter. Le coup de pression a porté son fruit, car les syndicats de l’éducation signataire du 16 octobre 2016 ont obtenu leur statut, les élèves retrouvent déjà le chemin de l’école. D’autres doléances seraient en voie d’être solutionnées. En effet, la situation sociopolitique du Mali ne laisse personne indifférent. Le Mouvement du 5 juin, devenu plus tard Mouvement des Forces Patriotiques, demande toujours la démission du Président Kéïta. Ce vendredi 19 juin 2020, le locataire de Koulouba s’assoira les yeux grands ouverts, et scruter de très près le sort que le Peuple lui réservera. Même si la commission de la CEDEAO en collaboration avec les représentants des Nations Unies et de l’Union Africaine interviennent, l’Imam Dicko semble déterminée à ne pas reculer : « Nous allons écouter tout le monde. LONU et la CEDEAO peuvent venir, nous allons les écouter, mais nous ne reculons pas, » a-t-il martelé lors de sa conférence mercredi dernier. En entendant la récupération de l’aigle et l’Égine, le Zeus Mali remet son sort entre les mains de l’omnipotent.

Moriba DIAWARA

Malick Diancoumba

Voir aussi

RECONSTRUCTION DE L’ARMEE MALIENNE : le grand défi de la renaissance !

Les Maliens doivent se souvenir du sang versé par les leurs pour la défense de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils