dimanche 13 juin 2021
Accueil | Société | La prévention contre le Coronavirus : Les prisonniers concernés  

La prévention contre le Coronavirus : Les prisonniers concernés  

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme a effectué une visite auprès des prisonniers mardi 07 avril dernier. Cette visite rentre dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Son but était de s’enquérir des conditions de détention en cette période de Covid19.

 

Le coronavirus est une réalité qui n’est cachée de personne. Selon la déclaration : « du communique n° 33 du ministère de la Santé et des Affaires sociales suivi des actions de prévention et de riposte face à la maladie du COVID19, le Mali a enregistré au moins cinquante-six cas dont douze guéris, mais aussi de décès et la prise en charge des autres patients se poursuit dans les centres et la recherche continue ». Cette crise est en droite ligne une véritable menace. À cet effet, les mesures de prendre toutes les dispositions pour préserver contre ce drame à travers les précautions sanitaires sont recommandées par les hautes autorités au-delà de la population. C’est pourquoi les forces de sécurité n’y manquent pas. C’est dans cette optique que le ministre de la Justice et de droit de l’Homme a rendu visite aux prisonniers pour s’enquérir de leurs conditions de détention. Parce que, les détenus sont nos concitoyens, la prévention contre la pandémie à coronavirus est une nécessité pour nous tous.

Cette prévention est une préoccupation majeure de l’État. Par conséquent, les détenus qui vivent dans une situation aussi pénible à travers un système de santé malmené ont reçu une prise en charge de l’état de santé, la situation, les abris afin d’octroyer des soins, une consultation et tout autre diagnostique. Cette volonté du gouvernement à travers le ministère de la Justice et des droits de l’Homme est une bonne initiative auprès des détenus pour la protection de la population dans le cadre de la lutte contre la maladie du coronavirus.

Lassana SOW, Stagiaire

Malick Diancoumba

Voir aussi

LITIGE FONCIER DANS LA ZONE DE RECASEMENT DE SOTUBA: Niamakolo Coulibaly réclame une parcelle de droit coutumier qui a été établie par l’Etat en titre foncier depuis 1915

Dans la zone de recasement de Sotuba, Mme Niamakolo Coulibaly réclame une parcelle de son …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils