jeudi 29 février 2024
Accueil | Société | JOURNÉE DE LA PROTECTION CIVILE: Les TIC au cœur de la politique nationale de réduction des risques liés aux catastrophes

JOURNÉE DE LA PROTECTION CIVILE: Les TIC au cœur de la politique nationale de réduction des risques liés aux catastrophes

 

A l’instar de la communauté internationale, le Mali a célébré la Journée mondiale de la Protection civile mercredi dernier (1er mars 2023). La cérémonie s’est déroulée, en face de la Direction générale de la Protection civile (DGPC) à l’ACI 2000, sous la présidence du Secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, M. Oumar SOGOBA.

 

«Le Rôle des technologies de l’information dans l’évaluation des risques» était le thème retenu cette année pour célébrer le courage, la bravoure, le don de soi des soldats du feu. Célébrée chaque 1er mars de l’année, depuis 1990, cette journée vise non seulement à attirer l’attention du public sur le rôle de la protection civile dans la vie quotidienne des populations, mais aussi et surtout de les sensibiliser sur les mesures à adopter en cas de catastrophe afin de renforcer leur résilience. Elle permet également de faire le point des activités réalisées au cours l’année écoulée.

Selon le Directeur général de la Protection civile, le Général de Brigade Boukary Kodio, les risques liés aux catastrophes naturelles augmentent et constituent une menace croissante pour les pays et se caractérisent par une instabilité et une évolution rapide. Il a ajouté que les technologies de l’information constituent une composante essentielle de tout système efficace des gestions des catastrophes dans la mesure où elles facilitent la collecte, le traitement et l’analyse de l’information, l’alerte rapide ainsi que la bonne coordination entre les différents acteurs.

Et le Mali, a rappelé le Général Kodio, n’a pas attendu la définition de ce thème pour introduire les nouvelles technologies de l’information dans sa politique de réduction des risques liés aux catastrophes. En effet, notre pays  a connu une avancée notable dans le domaine de la réduction des risques et catastrophes à la faveur d’une prise de conscience des plus hautes autorités ayant abouti à l’adoption des textes importants et la mise en place des instruments efficaces de gestion des catastrophes fonctionnant grâce aux nouvelles technologies.

A noter que plusieurs matériels d’interventions jamais enregistrés auparavant ont été acquis sur le financement du budget national. Tout comme 1002 soldats de feu ont été recrutés et 2 122 éléments de la Protection civile ont été formés à l’intérieur comme à l’extérieur. Ces importantes acquisitions de matériels et réalisations d’infrastructures ont permis, aux unités de la Protection civile, d’effectuer 28 230 interventions avec une prédominance de 18 755 cas d’accidents de la circulation et 1 602 cas d’incendie.

«Le bilan humain de ces différentes interventions s’élève à 33.337 blessés et 1388 décès»,  a précisé le DG de la Protection civile. Selon le Secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, M. Oumar Sogoba, a saisi l’occasion pour remercier la DGPC pour les résultats obtenus durant l’année écoulée, tout en les invitant à plus d’engagement et de détermination pour l’atteinte des objectifs fixés.

Il est à noter que les technologies de l’information jouent un rôle capital dans la phase de prévention des risques de catastrophes et permettent de prendre des décisions et des politiques éclairées en la matière. La cérémonie a été marquée par des exercices de simulations et un défilé de troupes ainsi que des véhicules d’interventions.

Naby LE MATIN

Djibril Coulibaly

Voir aussi

TRAFIC FERROVIAIRE : La reprise du trafic ferroviaire au plan national lancée !

  Sur instruction du ministre des Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, une …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils