lundi 15 août 2022
Accueil | Société | IMMATRICULATIONS STANDARDISEES DE VEHICULES : La Société Yattassaye et Fils victime d’une concurrence déloyale

IMMATRICULATIONS STANDARDISEES DE VEHICULES : La Société Yattassaye et Fils victime d’une concurrence déloyale

 

Initiée par le Gouvernement du Mali à travers le Ministère des Transports, la Convention de concession relative à la fourniture de plaques et l’emboutissage de caractère sur les plaques d’immatriculations standardisées de véhicules vise à répondre à deux objectifs : éliminer la fourniture frauduleuse et anarchique de plaques, et maitriser au mieux les statistiques du parc automobile du pays.

Alors comment expliquer la guerre médiatique à laquelle nous assistons, depuis un temps, contre la Société Yattassaye- Fils, concessionnaire de plaques et l’emboutissage de caractère sur les plaques d’immatriculation standardisées de véhicules dans notre pays ?

La Société Yattassaye- Fils fait-elle l’objet d’une concurrence déloyale  des opérateurs tapis dans l’ombre ? Au regard de la médiatisation de cette affaire visiblement tentée de déstabiliser la Société Yattassaye- Fils, nous saurions répondre par affirmatif.

En effet, la Convention de concession entre le Gouvernement du Mali et la ‘’Société Yattassaye- Fils’’, en son article 4  précise que la présente convention est conclue pour une durée de sept (7) ans. Elle peut être reconduite pour une durée renouvelable de cinq (5) ans.

Si d’aucuns pensent que le contrat de fourniture de plaques et l’emboutissage de caractère sur les plaques d’immatriculation standardisées de véhicules doit être abrogé avec la Société Yattassaye- Fils, forte de ses expériences pour avoir respecté ses engagements vis-à-vis de l’Etat. Force est de reconnaitre que c’est la réunion annuelle des transports en 1992 qui a recommandé dans ses résolutions la libéralisation du secteur pour le règlementer et le placer sous contrôle des autorités en charge des transports. Il s’agissait aussi pour les autorités de mettre de l’ordre dans un secteur jusque-là entre les mains d’artisans et de particuliers non professionnels.

Cependant, la Convention de concession entre le gouvernement du Mali et la Société Yattassaye et Fils dans ses clauses particulières, au niveau des sanctions administratives et pénales  illustre un pan du contrat relatif à la fourniture de plaques et l’emboutissage de caractère sur les plaques d’immatriculation standardisées de véhicules.

Pourquoi retirer la convention de concession à la société alors qu’elle n’a pas violé les règles ? A moins que l’on veuille tordre la main à cette société jusque-là irréprochable.

O.A LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Vie chère après la levée des sanctions de la CEDEAO: Quand des Maliens préfèrent l’embargo à la galère actuelle

Malgré la levée des sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA depuis le 4juillet passé …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils