jeudi 1 octobre 2020
Accueil | Société | Grand rassemblement du M5-RFP : La peur de l’échec !

Grand rassemblement du M5-RFP : La peur de l’échec !

Après avoir beaucoup milité pour la démission de l’ex-président de la République, le vendredi dernier sur la place de l’indépendance, les leaders du mouvement du 05 juin ont succédé les uns après les autres en appelant le peuple à la retenue après l’instauration du pouvoir transitoire pour permettre au président de transition de mettre place le mécanisme de la refondation.

« Enfin, bon débarras » se lisait sur les visages de milliers des manifestants de ce jour cela sur la place de l’indépendance. N’ayant pas caché leur joie après la démission du président de la République, les leaders du mouvement du 05 juin restent toujours attentifs et appellent leurs militants à la retenue envers le pouvoir de transition pour éviter au pays un risque d’échec après tout cet effort de la part du peuple. Tout porte à croire que le mouvement craint un échec après la démission force du président de la République, chose qui les inquiètent, vu le contexte dans lequel le pays se trouve. Un pays qui a connu à ce jour quatre coups d’État, et les trois premiers ont échoué lamentablement. Le pays se trouve sous joug des autres pays sous régionales afin d’éviter les erreurs. Aussi, le mouvement du 5 juin avertit le pouvoir de transition de tout acte pouvant ruiner l’effort du peuple. Cela ne sera pas toléré puisqu’il faut reconnaitre que le chantier qu’entendent les teneurs du pouvoir de transition est immense et ne pourrait pas être tout résolu en claquant les doigts. Notamment, sur la question des fichiers électoraux, sur la transparence des élections, sur la sécurité du pays et celle de l’Éducation. Selon nombreux analystes, une transition de neuf mois est peu par rapport à tout cela, et proposerait d’étendre la période de transition jusqu’à l’horizon 2023, pour pouvoir résoudre au moins les maux du pays. Cependant, il faut noter que les politiciens qui engorgent le M5 ont pu soigner leur image durant cette période, que cela ne tienne, ils restent toujours sous visuel de la population malgré le commun qui les réunit en ce moment. Pour le moment, la question qui tient les gens par la gorge ; c’est comment former un gouvernement restreint et qui le dirigera ? La personne sera-t-elle de bonne foi ? En tout cas, Boua n’est plus, et il faut éviter le regret.

À suivre

Lansine Coulibaly

Malick Diancoumba

Voir aussi

L’ex DG de Laïco-Mali écroué pour malversation financière

Selon des sources proches de l’Hôtel Laïco Amitié, L’ex Directeur général de la société Laïco-Mali …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils