lundi 28 novembre 2022
Accueil | Société | Front social ébullition: Les enseignants exigent  l’application stricte et immédiate de l’article 39

Front social ébullition: Les enseignants exigent  l’application stricte et immédiate de l’article 39

 

La Synergie des syndicats  enseignants signataires du 15 octobre 2016 a appelé hier jeudi 29 juillet 2021 à une mobilisation générale dans le district de Bamako et à l’intérieur du pays. Nonobstant une grande pluie qui a arrosé Bamako ce matin, les enseignants de la Capitale se sont mobilisés pour leur lutte. C’est dans ce sens que ceux de Bamako ont tenu un grand meeting au pavillon des sports du stade Modibo Keita qui a enregistré la présence de plusieurs leaders syndicaux, d’enseignants notamment Ousmane Almoudou Touré, Amadou Coulibaly, Sambou Fofana, Adama Fomba.

Depuis l’installation des autorités de la phase 2 de la Transition notamment le Colonel Assimi Goïta comme président de  la Transition et Choguel Kokalla Maïga, Premier Ministre, l’étau se resserre entre celles-ci et les syndicats des enseignants. En Conseil des ministres du 30 juin 2021, les nouvelles autorités ont pris une ordonnance portant une grille indiciaire unifiée. Cette grille serait pour ces nouvelles autorités du pays, un remède à la grogne sociale, qui serait l’une des causes de la chute de l’ancien régime le 18 août 2020. La nouvelle grille indiciaire unifiée concerne les militaires, les personnels relevant des statuts des fonctionnaires de l’État, des collectivités territoriales et des statuts autonomes. Cette nouvelle décision remettrait en cause les acquis du personnel enseignant, notamment le fameux article 39 de la Loi N°2018-007 du 16 janvier 2018.

Pour demander l’application stricte et immédiate de cet article 39 qu’ils (les enseignants) considèrent comme un acquis, les Syndicats des enseignants ,signataires du 15 octobre 2016, ont organisé cette journée pour informer et sensibiliser leurs militantes et militants sur les avantages et les inconvénients de la nouvelle grille indiciaire. Ceci explique l’objectif principal de cette journée. Pour maintenir la pression sur les nouvelles autorités, les Syndicats avaient également instruit aux militants de retenir les notes des différentes évaluations des élèves. Cependant, pour les tenues des examens de fin d’année,  les mêmes Syndicats ont notamment instruit aux camarades militants de boycotter ces différents examens. Selon un constat  des leaders, ce mot  d’ordre est rigoureusement suivi sur le terrain.

À titre de rappel  l’article 39 de la loi 007 du 16 janvier 2018 stipule :

« L’article 39 de la loi 007 du 16 janvier 2018 qui stipule que toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du Statut général s’applique de plein droit au personnel enseignant des enseignements secondaire,  fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale ».

Vu les avantages de cette loi, les Syndicats des enseignants affirment que la nouvelle grille unifiée est contre les intérêts des enseignants. « C’est le temps de la résistance face aux défis qui nous ont été imposés », a laissé entendre un responsable syndical.

D. Sanogo LE COMBAT

 

 

 

 

 

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

CONSOMMATION DE DROGUE CHEZ LES JEUNES A ATTBOUGOU : Un Phénomène inquiétant au Mali

  Le phénomène de la consommation de drogue chez les jeunes dans les logements sociaux …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils