samedi 31 octobre 2020
Accueil | Société | Forum des Femmes Actives pour les ODD et l’Émergence : FAODE-Mali afin de contribuer de manière efficace à l’épanouissement de la femme 

Forum des Femmes Actives pour les ODD et l’Émergence : FAODE-Mali afin de contribuer de manière efficace à l’épanouissement de la femme 

Mme Mariam Ina Koïta, Présidente du forum des Femmes Actives pour les Objectifs et l’Emergence-FAODE, a animé une conférence de presse couplée au lancement de la 4e édition du FAODE-Mali, sous le thème :  Paix et Sécurité au Mali. C’était hier jeudi 8 octobre 2020 à la Maison de la Presse.

 

Au cours de cette cérémonie-conférence de presse couplée au lancement de la 4e édition du FAODE-Mali, la Présidente, Mme Mariam Ina Koïta était accompagnée par la représentante du parrain, M. Demba Fané ; Mme Adiawiyakoye Nana Koné, Point focal de FAODE à la CVJR ; Mme Coulibaly Korotoumou Traoré ; Présidente de la sous-commission scientifique ; Mme Dao Assétou Traoré, Présidente de la Commission Paix, Sécurité et Cohésion Sociale.

La communauté internationale a reconnu que la participation des femmes était indispensable à l’établissement et au maintien de la paix. Le Mali a ratifié la Résolution 1325 et plusieurs conventions internationales et régionales. Elle est devenue particulièrement pertinente et urgente à partir de 2012 et a été aussitôt traduite par les Plans d’action nationaux successifs du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Elle a pour objectif de réunir toutes les femmes du Mali et de l’Afrique à long terme, et s’inscrit dans les objectifs de la CAFO.

Au cours de son intervention, la présidente Mme Mariam Ina Koïta a affirmé que le FAODE est le forum des Femmes Actives pour les Objectifs de Développement Durable et l’Émergence permettant aux femmes de contribuer d’une manière efficace à l’atteinte des objectifs du développement durable et de l’émergence en Europe et en Afrique.

Elle a rappelé que : « suite aux constatations issues de la soixante et unième session de la commission de la condition de la femme, qui a eu lieu au siège des Nations Unies à New York du 13 au 24 mars 2017; les ONG African Network for Equitable (réseau africain pour l’équité)-AFNEW-SUISSE et Inter Action Globale-MALI toutes deux aux bénéfices du statut consultatif de l’ECOSOC auprès des Nations Unies ont pris l’initiative de créer le FAODE le 20 Avril 2017 à Genève pour rendre plus visible le travail des femmes et des filles francophones ».

Il a 4 principales antennes qui sont mises en place : l’antenne du Mali, de la Suisse, du Cameroun et de la France. Le siège de la structure mère est basé à Bernes en Suisse, le bureau de l’antenne du Mali a été mis en place le 17 septembre 2019, à la mairie de la commune 6 du District de Bamako et validé par la présidente de l’antenne de la France Mme CAMARA Haoua DIENI venue de Paris pour la circonstance.

En effet, le FAODE MALI a 5 commissions thématiques qui sont les piliers de Faode : Commission paix-sécurité et cohésion sociale ; autonomisation des femmes et des nouvelles technologies ; éducation santé ; eau assainissement et la commission des ODD.

Selon ses dires, après sa mise en place : « nous avons rencontré beaucoup de structures étatiques entre autres : le conseil économique et social ; après des échanges avec le Président en son temps Mr Boulkassoum Haïdara très émerveillé nous a conseillé de rencontrer le triumvirat pour assister au dialogue national et nos représentantes ont fait des contributions à hauteur de souhaits au cours de ces assises. Nous avons rencontré la CVIR et c’est ainsi que, le Président Mr Ousmane Oumarou Sidibé, a désigné Mme Adiawiyakoye comme point focal ».

Il est à noter que le FAODE MALI englobe toutes les diversités (les réseaux, les ONG les associations : le conseil des jeunes ; les femmes des partis politiques de la majorité et de l’opposition en un mot les femmes du Mali.

À l’en croire, lors de leur rencontre avec M. Soumaïla Cissé, Chef de file de  l’opposition en son temps,  il les a encouragés et félicités pour cette belle initiative, avant d’ajouter : « les femmes c’est ce qu’on vous a demandé depuis longtemps, que vous preniez votre destin en main pour émerger, c’est ainsi qu’ il a mis ses locaux à notre disposition pour nos rencontres, et a aussi mis à notre disposition des experts pour peaufiner nos projets que, les différentes présidentes des différentes commissions respectives ont présentés à Paris, lors de la 3e édition de FAODE, le 23 novembre 2019 ».

Aussi, le FAODE-Mali a rencontré l’ex-ministre de la promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille, Mme Diakité Aïssata Traore qui, pendant 2 heures d’horloge : « nous a écouté avec beaucoup d’intérêts, et nous devrions même organiser des panels à New York auxquels elle devrait y prendre part, mais la 64e session a été suspendue à cause de la maladie à Covid 19 ».

La 1re édition FAODE a été organisée le 11 novembre 2017 à Genève avec le thème :  Un monde meilleur avec les femmes et les entreprises : I’argent n’est-il pas le pouvoir ? Comment les femmes peuvent-elles accéder à la finance ?  La 2e édition s’est passée à Chevilly la Rue le 8 décembre 2018, avec le thème :  Femmes rurales incontournables pour un développement durable ; la 3e édition s’est aussi passée à Paris le 23 novembre 2019, à Aulnay-sous-Bois sous le thème intitule :  l’autonomisation des femmes et des filles condition préalable pour un développement durable. La 4e édition est prévue au mois de novembre 2020 à Bamako.

Aïssétou Cissé

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

Emploi et formation professionnelle : le ministre Mohamed Salia Touré à pied d’œuvre 

Le département de la formation professionnelle et de l’emploi est le ministère névralgique dans la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils