vendredi 2 octobre 2020
Accueil | Société | FANA : Mamadou Kanouté l’agneau sacrificiel d’un système mafieux ?

FANA : Mamadou Kanouté l’agneau sacrificiel d’un système mafieux ?

En prison sans preuve depuis plus de 2 ans, Mamadou Kanouté est victime d’un complot dont la racine est solidement ancrée. Mais comme aime le dire les gens ‘’aussi longtemps que durera le mensonge, il sera un jour rattrapé et terrasser par la vérité’’.

Si l’on s’en tient aux informations reçues, Benena Mounkoro, le Sous-Préfet de Fana et l’ancien Juge Boubacar Fofana seraient les deux personnalités qui ont orchestré l’arrestation de Mamadou Kanouté. Pour ce qui concerne le juge Fofana, nous ne disposons d’aucune preuve réelle prouvant qu’il souhaite le maintien de M. Kanouté en prison. D’ailleurs, le motif qu’il avait évoqué pour envoyer M. Kanouté en prison à l’époque, tiens la route. Je cite : ‘’Vu que ton nom a été mêlé à l’assassinat de Ramata, la petite albinos, il ne sera pas prudent que je te laisse partir chez toi. Si bien que nous ne disposons d’aucune preuve contre toi, accepte que nous te gardons en prison pour ta propre sécurité en attendant de mettre la main sur les vrais assassins’’, avait-il dit. Toute chose que M. Kanouté avait acceptée sans aucun souci.

Cependant, ce qui devient dérangeant est que cela dure déjà de plus de 2 ans et que la quasi-totalité des demandes de mise en liberté provisoire de M. Kanouté ont été rejetées sans explications. Enfin, n’est-ce pas injuste que de maintenir en prison sans preuve aucune un citoyen dans son propre pays ? Pour ce qui ne le savent pas ou qui l’ont déjà oublié, l’arrestation de M. Kanouté reposait sur des suspicions dans les assassinats en séries à Fana. Pourtant, depuis qu’il est en prison au moins 8 personnes ont été égorgées. N’est-ce pas assez suffisant comme preuve pour confirmer qu’il n’est ni de près ni de loin mêlé aux assassinats précédants ?

Par ailleurs, pour ce qui concerne le sous-préfet Benena Mounkoro, en procédant à une analyse objective de ce qui se serait passé entre lui et Monsieur Mamadou Kanouté, il y a lieu de reconnaitre, qu’il y a anguille sous roche. En effet, il nous a été prouvé, que le sous-préfet Benena a envoyé son émissaire Jean proposer une parcelle à usage d’habitation à M. Kanouté pour achat. Vu que le motif évoqué par Jean pour la vente de ladite parcelle était d’une grande urgence d’ordre familiale, M. Kanouté accepta la proposition. Pourtant, grande fut sa surprise quand le sous-préfet donnera une autre direction que devrait prendre l’argent. Mais, le marché était déjà conclu. Pourtant, 20 jours après avoir acheté la parcelle de M. Mounkoro, M. Kanouté se retrouvera coincé par la gendarmerie avant d’être envoyé en prison où il réside depuis plus de 2 ans.

Un des faits marquants et qui crée le doute dans nos esprits, est que sur les documents de vente de la parcelle du sous-préfet Benena, il est écrit noir sur blanc, qu’il sera repris s’il n’est pas mis en valeur 3 ans après l’achat. N’y a-t-il pas lieu de se poser la question à savoir si M. Kanouté n’est pas illégalement maintenu en prison en attendant que les 3 ans s’épuisent pour que Benena récupère sans effort sa parcelle ? Nous ne saurions le confirmer, mais il s’agit tout de même d’une piste à explorer.

Récemment, le très puissant sous-préfet Benena a pris part à une rencontre à la mairie de Fana. Ce jour-là, il disait avec insistance qu’il n’est pas possible d’envoyer quelqu’un en prison sur la base d’un simple soupçon. Nous disposons des preuves de cette déclaration publique de Benena Mounkoro. Pourtant, tout Fana est au courant que M. Kanouté a été envoyé en prison sur la base d’un simple soupçon. Ou mieux, juste à cause de la volonté des individus connus et qui agissent pour des raisons connues. Sans quoi, pourquoi envoyé et maintenir en prison un homme contre lequel ne pèse aucune charge.

Néanmoins, force est de reconnaitre que depuis son arrivée, le tout nouveau procureur Boiacar Moussa Diarra est au four et au moulin pour rétablir les faits. En tout cas, face à cette grave violation des droits de l’homme, des enquêtes pointues méritent d’être menées. Le ministre de la justice garde des sceaux M. Malick Coulibaly est plus que jamais interpelé. Surtout que le très puissant Benena Mounkoro ne jouit pas d’une bonne presse. D’ailleurs, nous apprenons que le jeune qui l’avait sérieusement frappé chez eux à cause d’une affaire louche…, et qu’il avait réussi à enfermer en prison, vient de retrouver sa liberté. Nous espérons que M. Kanouté aussi retrouvera très bientôt, le chemin de son domicile.

Affaire à suivre…

La rédaction

Malick Diancoumba

Voir aussi

L’ex DG de Laïco-Mali écroué pour malversation financière

Selon des sources proches de l’Hôtel Laïco Amitié, L’ex Directeur général de la société Laïco-Mali …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils