lundi 29 novembre 2021
Accueil | Oeil du combattant | En détention depuis 2018 pour terrorisme:  Fousseyni Keita acquitté pour défaut de preuve !

En détention depuis 2018 pour terrorisme:  Fousseyni Keita acquitté pour défaut de preuve !

 

Il s’appelle Fousseyni Keita, natif de Nara, région de Koulikoro et âgé de 64 ans. Il a été placé sous mandat de dépôt  le 8 février 2018 pour détention illégale d’armes de guerre en lien avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs. Ainsi, le vendredi 8 octobre, son affaire était au rôle de la Cour d’Assises Spéciales. Pour défaut de preuve à son encontre, Fousseyni Kéita a été acquitté de ses chefs d’accusation.

En effet, dans la journée du 9 décembre 2017, Fousseyni Keïta, ce père de 16 enfants a été surpris en possession des armes à feu par une équipe de militaires, escortant le Préfet de Nara en direction de Bamako. Ces armes étaient composées de fusil de chasse et d’un pistolet mitrailleur (PM). Interrogé sommairement sur la provenance desdites armes, le sexagénaire   déclara avoir acheté le PM avec une personne dont toutes les recherches d’identification et autres n’ont pas permis de  retrouver. Auparavant, il a soutenu être un informateur de l’armée régulière malienne à travers un commandant du nom de Bafing Diarra. Au regard des déclarations et du comportement de Fousseyni Keïta, les éléments de la mission l’ont interpellé et conduit à la Brigade territoriale de Nara pour enquêtes. 

Par ailleurs, à l’issue de l’enquête préliminaire, la procédure fut transmise au Parquet du Tribunal de grande instance de la Commune IV du district de Bamako qui opta de poursuivre l’inculpé pour détention illégale d’armes de guerre en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs sur le fondement des articles 6 et 13 de la loi n°08-025 du 23 Juillet 2008, portant répression du terrorisme en République du Mali et 175 du Code Pénal. D’où le renvoi de l’affaire à ces Assises Spéciales sur les dossiers de Terrorisme.

Le vendredi 8 octobre dernier, la Cour a jugé le dossier de Fousseyni Keïta accusé pour détention illégale d’armes de guerre en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs. Par manque de preuves tangibles pour les charges contre le sexagénaire, le cultivateur Fousseyni Keïta a été acquitté. Est-ce la justice a privé un innocent de sa liberté pendant 3 ans ?

Par Mariam Sissoko LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Un conducteur de moto taxi ‘’Telimani’’ poignardé par deux individus: Ses collègues ont manifesté à Bamako  

  Un jeune conducteur de moto taxi ‘’ Telimani’’ a été, dans la nuit du …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils