jeudi 1 octobre 2020
Accueil | Société | Édition 2020 de la Journée Internationale de l’Alphabétisation : Réinventer l’enseignement et l’apprentissage de l’alphabétisation à l’ère post-Covid-19, afin de faire avancer la réalisation de ODD4   

Édition 2020 de la Journée Internationale de l’Alphabétisation : Réinventer l’enseignement et l’apprentissage de l’alphabétisation à l’ère post-Covid-19, afin de faire avancer la réalisation de ODD4   

La Journée internationale de l’alphabétisation 2020 mettra l’accent sur : « l’enseignement et l’apprentissage de l’alphabétisation en période de crise due à la pandémie de COVID-19 et au-delà, en mettant en avant le rôle des éducateurs et l’évolution des pédagogies ». Ce thème insistera sur l’alphabétisation dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie et sera donc principalement axé sur les jeunes et les adultes.  

 

À l’instar de la communauté internationale, l’édition de la journée internationale de l’alphabétisation 2020 a été marquée par la récente crise du Covid-19 qui a entrainé un rappel brutal de l’écart qui sépare le discours politique et la réalité : ce fossé existait déjà dans la période pré-COVID-19 et il a un impact négatif sur l’apprentissage des jeunes et adultes qui n’ont pas, ou peu de compétences en lecture et en écriture et qui tendent par conséquent à être confronté à de multiples désavantages.

La Conférence générale de l’UNESCO a déclaré le 8 septembre Journée internationale de l’alphabétisation en 1966. Elle est célébrée dans le monde entier chaque année et rassemble les gouvernements, la société civile et l’ensemble des acteurs concernés, et donne l’occasion de souligner les réalisations dans le domaine de l’alphabétisation et de réfléchir aux moyens de relever les défis restants. Ce sujet est au coeur du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de ses objectifs.

Adoptés en septembre 2015, les objectifs de développement durable promeuvent l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, ainsi que des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. L’une des cibles de l’objectif 4 est de veiller, d’ici à 2030 : « à ce que tous les jeunes et une proportion considérable d’adultes, hommes et femmes sachent lire, écrire et compter. »

Pendant la crise de la COVID-19, dans de nombreux pays les programmes d’alphabétisation des adultes ont été absents des premiers plans de la réponse éducative, de sorte que la majorité des programmes d’alphabétisation des adultes qui existaient déjà ont été suspendus, quelques cours seulement se poursuivant en mode virtuel, par le biais de la télévision et de la radio ou dans des espaces en plein air.

Cette présente édition sera l’occasion de réfléchir et de discuter de la façon dont il est possible de recourir à des pédagogies et à des méthodologies d’enseignement innovantes et efficaces dans les programmes d’alphabétisation des jeunes et des adultes, face à la pandémie et au-delà.

La Journée donnera également l’occasion d’analyser le rôle des éducateurs, ainsi que les politiques, les systèmes, la gouvernance et les mesures efficaces susceptibles de soutenir les éducateurs et l’apprentissage.

Ainsi, dans le cadre d’une conférence virtuelle, l’UNESCO lancera une discussion mondiale collective pour réinventer l’enseignement et l’apprentissage de l’alphabétisation pour les jeunes et les adultes à l’ère post-Covid-19, afin de faire avancer la réalisation de l’objectif de développement durable 4  : éducation de qualité (ODD4).

En effet,  selon les statistiques 773 millions d’adultes et de jeunes à travers le monde ne possèdent pas les savoirs de base en lecture et écriture ; 617 millions d’enfants et d’adolescents n’ont pas un niveau minimum de compétences en lecture et en mathématiques.

Pendant la phase initiale de la pandémie, les écoles ont été fermées dans plus de 190 pays, interrompant l’éducation de 62,3 % de la population scolaire mondiale, soit 1,09 milliard d’élèves.

Aussi, dans de nombreux pays, l’alphabétisation et l’éducation des adultes étaient absentes des premiers plans d’intervention dans le domaine de l’éducation, et de nombreux programmes d’alphabétisation des adultes qui existaient avant la crise du COVID-19 ont été suspendus.

 

Aïssétou Cissé

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

Gouvernement de transition : le tambour bat à cœur ouvert

Le gouvernement de transition, décisif durant la période de 18 mois, sera bientôt formé pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils