samedi 31 juillet 2021
Accueil | Société | DR CAMARA KADIATOU SAMAKE, FEMME ENTREPRENEURE: Une icône engagée à guider le pas des femmes dans l’entrepreneuriat

DR CAMARA KADIATOU SAMAKE, FEMME ENTREPRENEURE: Une icône engagée à guider le pas des femmes dans l’entrepreneuriat

Coach universitaire, développeur des produits «Thé et Café Gourmands», Innovatrice à Haut Impact…, Dr Camara Kadiatou Samaké est aujourd’hui une référence pour motiver les femmes et les jeunes à prendre leur destin en main. Universitaire, elle vient d’être promue au sein de la Coordination du Master de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FSEG). Zoom sur une Icône de l’entrepreneuriat féminin !

 

«J’ai commencé par la dégustation gratuite du café et du thé avant de me lancer progressivement dans la vente», a témoigné Dr Camara Kadiatou Samaké lors de la cérémonie officielle du lancement des activités de Mars Entrepreneurial March ! C’était le dimanche 1er mars 2020 au «Temple de l’entrepreneuriat» (siège de YES Inc. Mali).

Son choix entrepreneurial, «Thé et Café Gourmands», est une question de goût, mais aussi de cœur. «Ce concept vient de ma propre expérience de vie. J’aime consommer du bon thé bien parfumé. Je m’amuse toujours à faire des mélanges de saveurs et de goûts que ma famille apprécie beaucoup. Et tout le monde aimait les infusions savoureuses de thé que je leur offrais. Alors je me suis dit pourquoi ne pas en faire un business quand l’idée de générer un produit ou service est apparue», nous confie la professeure d’université. Et ses produits sont aujourd’hui l’une des grandes fiertés de YES Inc. Mali. «La qualité et l’effet confirmé qu’ils ont sur la santé des consommateurs en disent long sur les produits qu’elle propose à la clientèle», commente M. Kalilou Dama, grand amateur et coordinateur de YES Inc. Mali.

Son parcours est atypique dans le sens qu’elle aurait pu se contenter du «confort» de la brillante carrière qui s’ouvrait à elle dans le monde universitaire. Après le baccalauréat (Sciences Humaines) au lycée Kankou Moussa, Kadiatou a effectué ses études universitaires en Russie (Université d’État de Varonej,) où elle a d’abord décroché  une Maîtrise en économie (Bac +4 en comptabilité, audit et analyse) de 2001-2005 ; puis un DEA en Economie (2005-2006) et un Doctorat.

Une rencontre qui a utilement bouleversé sa vie

Au niveau de l’entrepreneuriat, elle est l’une des fiertés des générations des femmes et jeunes incubés de YES Inc. Mali. Ainsi, entre juillet 2017 et janvier 2019, Dr Camara a été incubée en entrepreneuriat, renforcement de capacité en formation des formateurs et organisation d’événement ; formée en coaching universitaire en entrepreneuriat. C’est donc avec une légitime fierté et une profonde reconnaissante qu’elle parle du programme YES Inc.

«Ma rencontre avec YES Inc. Mali s’est effectuée à travers son Coordinateur-pays lors de la célébration de la Journée internationale de la Femme en mars 2017. Cet événement avait été organisé par le Réseau des Femmes Universitaires et Enseignantes du Mali (REFUEMA) dont je suis membre également», confie la très élégante et éloquente jeune entrepreneure.

Une rencontre qui visiblement changé la vision voire  la vie de cette quadragénaire, mère de quatre enfants. «Ma façon de voir les choses a changé. J’ai mûri et pu mettre en place le concept de Thé et Café Gourmands. Je suis en train de le développer. En plus j’ai trouvé du réconfort en termes de comportements de tous les jours car il se trouve que nous avons les mêmes règles et principes de vie. Les activités du réseau me permettent de me maintenir en bon état», avoue-t-elle.

Changer les mentalités par l’incubation à l’entrepreneuriat

Et est loin d’être un cas isolé. «Des femmes me disent : C’est à YES que mes yeux ont été ouverts. Quand je venais ici je ne savais vraiment que faire, comment entreprendre mais aujourd’hui ça va ! Voilà ce que YES Inc. Mali apporte à l’entrepreneuriat féminin», témoigne Mme Camara. Et d’ajouter, «insuffler la culture d’entreprendre dans l’esprit des femmes contribue fortement au changement de mentalités et finit par favoriser l’autonomisation des femmes».

Comme tout bon entrepreneur, Kadiatou aime les challenges. «Le défi  à relever pour moi est la pérennisation de la culture du thé, à travers la réhabilitation de la ferme de Farako (Sikasso), et l’introduction de celle du café sur le sol malien de façon durable», s’engage-t-elle.

En attendant, l’entrepreneure continue avec ses  activités pédagogiques à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FSEG) où elle a été récemment promue au sein de la de la coordination du Master. A noter que cette vraie Nyeleni des temps modernes est également consultante du bureau «Solutions Intracom SARL» qui excelle dans la traduction, l’interprétation, les études socioéconomiques, l’évènementiel et le service traiteur.

Avec cette faculté et YES Inc. Mali, Dr Camara Kadiatou Samaké se bat sur deux fronts avec la même ambition : motiver et former les filles et les femmes afin de booster l’entrepreneuriat féminin au Mali voire en Afrique. «Que mes sœurs se fassent confiance. L’entrepreneuriat, c’est une culture donc pas obligatoire d’être diplômée même si c’est un plus. A tout âge on peut se lancer et réussir. Que mes filles osent s’exprimer et qu’elles acceptent de se former», conseille-t-elle.  Un conseil avisé car Dr Camara Kadiatou Samaké a le pied à l’étrier et elle est une référence aussi bien dans le monde universitaire, mais aussi au niveau de l’entrepreneuriat féminin malien voire africain !

Moussa Bolly

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Prolongation du délai de la Transition: Pourquoi les leaders politiques la rejettent-ils?   

Plusieurs leaders des partis et regroupements politiques se sont réunis la nuit du lundi dans …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils