dimanche 27 septembre 2020
Accueil | Société | Douentza : Des attaques cette semaine font au moins 7 morts et plusieurs blessés

Douentza : Des attaques cette semaine font au moins 7 morts et plusieurs blessés

Deux attaques perpétrées par des hommes armés non identifiés ont ciblé cette semaine deux localités du cercle de Douentza, dans la région de Mopti. Le bilan fait état de 7 morts , des blessés et d’importants dégâts matériels enregistrés. 

La première attaque a visé ce lundi le village de Petaga dans le cercle de Douentza. Des hommes armés non identifiés s’en prennent à la population faisant 03 morts et de nombreux blessés. Dans le même cercle, Douentza, et au même moment, une autre attaque a eu lieu dans le village d’Almina. Dans cette localité, 4 morts ont été enregistrés, plusieurs blessés, dont des cas graves et des dégâts matériels importants.

Au même moment, des menaces terroristes aussi signalées dans plusieurs villages dans le centre du pays. À Bandiagara dans la région de Mopti, les habitants des villages de yogobénewé, Sisangui zon, Nogo sougou, Bana et Gan ont été mise en garde par de présumés djihadistes contre toute forme de coopération avec les autorités. Dans cette zone, des villageois sont également contraints d’exercer des activités comme la cueillette, la chasse, l’agriculture ou la recherche du bois de chauffe. Ces travaux les ont interdits par des hommes armés.

L’insécurité se vit également dans la région de Gao, où les habitants de plusieurs hameaux ont été sommés de quitter leurs villages. L’ultimatum a été lancé par de présumés djihadistes. Ces menaces terroristes ont provoqué le déplacement de plusieurs familles vers d’autres localités. C’est ce qu’affirment certains élus locaux qui rapportent que ces populations se sont regroupées dans le village de Fafa, dans la commune de Ouatagouna, cercle d’Ansongo.

Ces évènements interviennent au moment où l’opération « Takouba » a été lancée le mercredi 15 juillet à Gao. La force a pour mission d’appuyer l’armée malienne dans la lutte antiterroriste.

Toujours dans la région de Gao, hier mardi, un véhicule de la gendarmerie a été la cible d’une attaque des hommes armés non identifiés en plein centre-ville. Selon des sources locales, le bilan serait de deux gendarmes tués et leurs armes emportées.

Cependant, ces attaques sont enregistrées à un moment où le pays fait face à une crise sociopolitique qui freine de nombreuses activités.

  1. Haidara

Malick Diancoumba

Voir aussi

RECONSTRUCTION DE L’ARMEE MALIENNE : le grand défi de la renaissance !

Les Maliens doivent se souvenir du sang versé par les leurs pour la défense de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils