lundi 17 mai 2021
Accueil | Santé | Dépigmentation : Un phénomène bien de chez nous

Dépigmentation : Un phénomène bien de chez nous

La dépigmentation consiste  à enlever  de force  la peau noire (réduire la mélanine de celle-ci) pour ressembler aux Blancs ou Blanches.  Cette pratique est rependue chez nos sœurs et femmes. Sont-elles  assez  insignifiantes à leurs  yeux  pour  vouloir  coûte que coûte,   vaille que   vaille  ressembler  à leurs semblables blanches? Le phénomène, en tout  cas, a déjà pris  des  proportions démesurées en Afrique  noire en général et, particulièrement, au Mali. Connaissant  les  conséquences  de cette pratique à la mode au plan esthétique, qu’est ce qui peut  bien  pousser  nos  et sœurs  à  de tels comportements?

 

Faites  un tour  dans nos bureaux,  marchés, écoles, quartiers et où  encore, vous  verrez   ces femmes qui, comme  le dirait  l’autre: «clair  en haut, café au lait   au  milieu  et  noir en bas». Cela  à cause   de l’usage abusif sinon à tort et à travers  de crèmes éclaircissantes dont  la provenance  de la plupart  reste inconnue. Peu  importe pour nos sœurs, l’essentiel pour elles c’est  d’être de teint clair  et séduisantes  devant  les hommes et point final. C’est à croire que la beauté  n’est acquise  que lors qu’on est  clair. Faux,  rétorque  Namissa  Doucouré,  une  Sarakolé bon  teint  qui nous dit qu’elle n’a  jamais  fait recours  à ces crèmes  éclaircissantes pour se  sentir  belle. Au  contraire,  la  vraie beauté, c’est le naturel. Si  être clair   est synonyme  de beauté  pour  celles qui font  la dépigmentation,  pourquoi  sont-elles  absentes lors  des concours  miss beauté. Alors,  Monsieur  le journaliste, comprenez qu’elles ont d’autres  raisons, mais qu’elles ne nous font pas croire que c’est  pour paraître  belle, et même si c’était  le cas  pour combien  de temps ? ». Victime de la dépigmentation, Awa Koumaré  nous explique son périple/ «Au début, je voulais  juste  me  nettoyer  la peau  comme on le dit. Après  quelques mois  d’usage  abusive  de ces crèmes éclaircissantes, j’ai  eu satisfaction, j’avais   un teint  qui suscitait de l’admiration et j’en  étais très  flattée lors qu’on me le  disait. J’ai par la suite  cessé croyant que mon teint  allait  rester  intact. Mais, très malheureusement, après  quelques temps  ma peau commençait  à prendre des couleurs qui ne me plaisaient pas, je  devais alors y remédier. Mais, comment ? Je me suis  alors  retrouvée  dans  le cercle  vicieux  de l’utilisation   permanente des produits  éclaircissants. Il  faut   le dire  une fois  qu’on commence à mettre  ces produits,  on ne peut plus  arrêter  au risque  d’avoir  une couleur  dégoûtante et lors qu’on  continue aussi  on finit par pourrir  tout simplement ». Ce qui se confirme  d’ailleurs par la  puanteur  que  dégageaient les vergetures  dues  à ces crèmes et qui lui  couvraient  tout le corps. Si  l’objectif  de Awa  Koumaré était  juste de se nettoyer  la peau  pour paraître  belle  aux yeux  des mâles, quelles   appréciations ces derniers  font  des femmes  qui pratiquent la dépigmentation? Moussa Kéïta nous en parle: «Ecoute, je comprends qu’elles  veuillent se faire  belles pour nous,  c’est  de bonne guerre, mais de là  à se dépigmenter  je pense que c’est  un peu  exagéré. Car,  si je suis avec toi parce que tu es  de teint clair  dis toi que  je te quitterais   le jour  où tu changeras  de couleur. Je veux  bien qu’elles essayent   des  trucs pour nous plaire, mais  je les  conseilles de rester  naturelles ». Souleymane Traoré,  lui, il ne va pas avec  le dos de  la cuillère. : «Euh  bien ! les  femmes  qui se  dépigmentent  je les aime tant qu’elles sont au top niveau ; c’est-à-dire de teint bien clair,   aguichant, mais  quand ça  commence  à dégringoler  à sentir du   je ne sais quoi  je préfère  m’en  éloigner pour vous dire la vérité ». Malgré  les conséquences qu’elles connaissent, certaines  femmes s’entêtent à se dépigmenter pour attirer les  regards  de l’entourage   et plus précisément  des  hommes. Mais,  quand  la tentative  échoue, puisque ça  va  échouer, ces mêmes  hommes vous  regardent  du coin  de l’œil  et   préfèrent  s’éloigner de vous  plutôt  que de vous avoir à leurs côtés. Alors,  mesdames, n’est-il pas  le bon moment  de vous éloignez  de ces produits  éclaircissants avant  que les  hommes s’éloignent  de  vous?

Mohamed Dagnoko LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Rebondissement dans l’affaire CNPM: Coup médiatique sur fond de manipulation de l’opinion

Diadié Sankaré, l’un des protagonistes de la crise qui ronge le Conseil national du Patronat …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils