vendredi 14 juin 2024
Accueil | Politique | Déclaration du CSP: Les mouvements de l’inclusivité désapprouvent     

Déclaration du CSP: Les mouvements de l’inclusivité désapprouvent     

 

C’est dans une déclaration rendue publique sur les réseaux sociaux ce 11 décembre 2021 que les Mouvements de l’inclusivité ont désapprouvé la déclaration du Cadre Stratégique Permanent (CSP) sur leur non-participation aux assises nationales de la refondation du Mali.   

À titre de rappel, le CSP est composé uniquement des mouvements signataires de l’accord pour la paix et la réconciliation issue du processus d’Alger. Ce vendredi 10 décembre 2021, le Cadre avait annoncé dans un communiqué que l’approche d’organisation mise en place de façon unilatérale par le Gouvernement a exclu les mouvements signataires, qu’il remarque l’exclusion et la non-prise en compte d’importants acteurs de la vie politique malienne malgré leur disponibilité à accompagner ces assises, au regard de ce qui précède. Il déclare ainsi que les conclusions des assises nationales de la refondation sous leur forme actuelle ne sauraient nullement engager ses organisations membres. De ce fait, les mouvements de l’inclusivité ont réagi dans un communiqué. Dans une note rendue publique sur la toile, les Mouvements de l’inclusivité disent avoir lu avec consternation la Déclaration du CSP en date du 10 décembre 2021 sur la tenue des Assises Nationales de la Refondation (ANR), puis annoncent qu’ils s’arrogent tous les droits de réagir à un communiqué qui les écorche et qui ne restitue pas la vérité sur le processus. Ils confirment que les Mouvements Signataires de l’accord d’Alger ont bel et bien été consultés, informés du processus des ANR conformément à la volonté d’inclusivité prônée par le Président de la Transition, chef de l’État, le Colonel Assimi Goïta, avant de confirmer aussi que les Mouvements Signataires ont eu droit à des réponses à toutes les questions posées, et ont reçu de la part du ministre de la Refondation et celui de la Réconciliation, Chargé de l’Accord Pour la paix et la Réconciliation, les assurances que les commissions de travail et les plénières dans le cadre des ANR seront ouvertes à tous les acteurs qui souhaiteront s’y inscrire pour un débat intermalien, transparent et constructif. Dans ces conditions et eu égard à tout ce qui précède, les Mouvements de l’INCLUSIVITÉ sont surpris de voir une telle déclaration venue d’une organisation méconnue des structures de l’accord d’Alger et de nos populations, peut-on lire dans la note. Une telle déclaration aurait pu venir d’un quelconque mouvement signataire agissant à son nom seul et ayant décidé de s’auto-exclure volontairement du processus des ANR, précisent-ils. Les Mouvements de l’inclusivité saluent le démarrage des Assises Nationales pour la Réconciliation et félicitent le gouvernement, le panel des Hautes personnalités ainsi que la Commission Nationale d’organisation. Les Mouvements de l’inclusivité souhaitent que ces rencontres qui se veulent inclusives, soient l’occasion pour le peuple malien de se retrouver dans une communion d’idées et d’objectifs pour poser les fondements du Mali nouveau auquel ils aspirent. Face à la situation présente de la vie de notre nation, les Mouvements de l’inclusivité invitent leurs militants et leurs communautés respectives à y prendre activement part, ce qui d’ailleurs est inévitable pour défendre les idéaux de paix, de sécurité, d’unité nationale et de cohésion sociale auxquels notre peuple aspire. En outre, ils rappellent aux autres Mouvements Signataires que le Mali appartient à tous et se fera avec tout le monde sans exclusive et le Mali avance et avancera, assurent-ils, en conclusion de la note.

Moriba DIAWARA  LE COMBAT

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

RENFORCEMENT DU PARC INDUSTRIEL MALIEN: L’Huicoma relancée après la Comatex et l’Umpp pour asseoir la souveraineté économique ?

La semaine dernière, la Compagnie Malienne de Textile (COMATEX) a officiellement repris ses activités de production après …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils