vendredi 25 juin 2021
Accueil | Société | DECES DE KATA DATA ALHOUSSEYNI MAÏGA : Un militant intrépide s’est discrètement éclipsé à Gao

DECES DE KATA DATA ALHOUSSEYNI MAÏGA : Un militant intrépide s’est discrètement éclipsé à Gao

« Toute âme goutera à la mort », dit-on. Mais l’annonce de la mort de Kata Data a sonné comme un coup de foudre chez tous ceux qui l’ont côtoyé. Combien de ses congénères et confrères sont morts dans la plus grande discrétion ? Certainement beaucoup !

 

Emérite professeur, militant intrépide devant l’éternel, Kada comme l’appelaient affectueusement les Gaois, a laissé la terre de ses ancêtres, sans crier gars, pour le monde de l’inconnu. Sa mort a été douloureusement ressentie partout à Gao et à Bamako où nous autres vivons par la force des choses.

Il a été mon premier professeur d’anglais au lycée Yana Maïga de Gao en 1993, en 10e L2 (langues). Je me souviens de son premier cours quand il se présentait en ces termes : « I have a long name : Kata Data Alhousseyni Maïga » ! Et il l’a écrit du début à la fin du tableau en capitale. Kata Data a cultivé l’amour de l’anglais chez tous ses élèves. En une année scolaire on a rempli 2 cahiers de deux cent pages en anglais. Je garde encore ces cahiers…que sais-je encore.

Parallèlement aux cours, il cultivait chez nous le militantisme. Il combattait la démission chez les jeunes. Pour lui, un jeune ne doit jamais baisser les bras. Il doit se battre…  Passionné par son métier d’enseignant et d’éducateur voir d’éveilleur de conscience, il a influencé nombre de nos camarades. Et cela à telle enseigne que certains tentaient d’imiter même sa démarche ou encore sa façon de s’exprimer. Militant dans l’âme, il a donné le meilleur de lui-même à Gao. Aujourd’hui Gao pleure Kada. La cité des Askia versera longtemps des larmes intarissables pour son Kada.

Vacataire au lycée, il a été combattu pour ses idées. Mais il en fallait plus pour le décourager… Seule la mort a eu raison de lui ce mercredi 15 avril 2020. Ainsi va la vie.

Dors en paix professeur !

Alhassane H. Maïga

Malick Diancoumba

Voir aussi

Jeunesse et Solidarité participative: Quand deux associations juvéniles se donnent la main, pour apporter leur petite pierre à l’édifice national.

Dans un contexte de difficulté de tout genre, qui malheureusement a accentué la pauvreté financière, …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils