mardi 1 décembre 2020
Accueil | International | DÉCÈS D’ABDOULAYE SEYE MOREAU : Le président Habib Sissoko salue la mémoire d’une figure emblématique du Sport et de l’Olympisme en Afrique

DÉCÈS D’ABDOULAYE SEYE MOREAU : Le président Habib Sissoko salue la mémoire d’une figure emblématique du Sport et de l’Olympisme en Afrique

Ancien basketteur, ancien président de la Fédération sénégalaise de basket-ball, du Comité national olympique et sportif du Sénégal, de l’Association des fédérations africaines de basketball (AFABA, aujourd’hui FIBA-Afrique) et FIBA, Abdoulaye Seye Moreau a tiré sa révérence le 27 juin 2020. Une immense perte pour le sport et l’Olympisme au Sénégal et en Afrique. Des hommages mérités lui ont été rendus un peu partout, notamment  par le président du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM) et celui de FIBA, respectivement MM. Habib Sissoko et Hamane Niang.

 

C’est avec une immense tristesse que le Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM) a déclaré avoir appris le décès du président Abdoulaye Seye Moreau. «Face à la perte de ce monument du basketball sénégalais, africain et mondial, le CNO du Mali présente à vous-même et à la famille du défunt ses respectueuses condoléances», a écrit le président du CNOSM, M. Habib Sissoko, dans un message de condoléances adressé à Mamadou Diagna N’Diaye, président du Comité National Olympique et Sportif du  Sénégal et membre du CIO. «Dans cette épreuve de la vie, nous recommandons la prière pour le repos de l’âme de l’illustre disparu», a ajouté le Président Sissoko.

«Il a véritablement marqué l’histoire du basket africain. Au nom de la famille FIBA et de toutes les parties prenantes, je transmets mes sincères condoléances à sa famille au Sénégal. M. Moreau a pris part activement à la modernisation de notre sport en Afrique. Il était ouvert d’esprit et fut pour moi un ami, un collègue, un modèle et un conseiller», a reconnu M. Hamane Niang, président de FIBA qui lui a rendu un vibrant hommage.

Pour Alphonse Bilé, Directeur exécutif de FIBA-Afrique, M. Moreau est l’un de ses mentors. «Sa disparition est une grande perte pour le Sénégal, l’Afrique et le monde. Il était un homme formidable et un fantastique leader pour le basket. Il a dédié une grande partie de sa vie à notre cher sport. Comme Président honoraire de FIBA Afrique, il était toujours disponible quand le besoin de sa présence se faisait sentir», a-t-il témoigné. Et d’ajouter, «en 2019, il a sublimé l’image du basket africain en participant à l’inauguration du nouveau siège de FIBA Afrique à Abidjan, la Maison du Basketball d’Afrique. Nous pouvions voir sur son visage toute sa joie, son émotion et son plaisir. Il était rempli d’une grande fierté. Ce serait un merveilleux honneur et une juste reconnaissance si le Sénégal donnait le nom de M. Moreau à la Dakar Arena, pour tous ses services rendus au basket, au sport en général»

Bien qu’ayant abandonné toutes ses activités liées au basketball, l’ancien président de la fédération sénégalaise a participé l’an dernier à la réunion du Bureau central à Abidjan (Côte d’Ivoire), la toute première tenue sur le continent africain. Né le 12 novembre 1929 à Louga (Sénégal/AOF), M. Abdoulaye Seye Moreau a été arraché à notre affection le 27 juin 2020 à Dakar, au Sénégal. Il fut une personnalité du monde sportif sénégalais, notamment du basketball. Il a été joueur en club au Sénégal pendant dix ans (1955 à 1965), puis arbitre international, notamment lors du championnat du monde de basket-ball féminin en 1975 à Cali, en Colombie.

A noter que M. Abdoulaye Seye Moreau a présidé la Fédération sénégalaise de basket-ball de 1974 à 1993 puis la FIBA-Afrique de 1993 à 1998. Il a été vice-président de FIBA de 1994 à 1998, puis président de la FIBA de 1998 à 2002 et enfin président du Comité national olympique et sportif sénégalais de 2002 à 2006. En 2010, avait été nommé au «FIBA Hall of Fame».

C’est donc un baobab qui s’est couché ce 27 juin 2020. Une perte énorme pour le Sport et l’Olympisme, notamment au Sénégal et en Afrique.

Paix à son âme !

Moussa Bolly

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

Agression de Michel Zecler : la garde à vue des quatre policiers prolongée

Ces quatre policiers, suspendus depuis jeudi de leurs fonctions, font l’objet d’une enquête pour « …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils