vendredi 1 juillet 2022
Accueil | Oeil du combattant | DABIA: 12 morts dans l’effondrement d’une mine à Siribaya  

DABIA: 12 morts dans l’effondrement d’une mine à Siribaya  

 

 

L’effondrement sur un site d’orpaillage à Siribaya, commune rurale de Dabia, cercle de Kéniéba, région de Kayes a fait 12 morts dont 8 femmes, selon les informations de Kéniéba-média.  

Encore, un site d’orpaillage a connu l’effondrement dans la région de Kayes, notamment le cercle de Kéniéba. Selon une source, l’accident est intervenu, ce samedi dans l’après-midi, à Siribaya, un hameau de culture du village de Mankouké, situé à environ une vingtaine de Km de la commune rurale de Daba. On déplore 12 morts, dont 8 femmes dans cet effondrement.

Selon le président du comité villageois de la jeunesse, 15 jeunes exploitaient ledit site d’orpaillage abandonné par des Chinois. La bite (puits à grand diamètre) s’est effondrée sur les 15 personnes. Grâce aux secours, 3 sont sorties blessées et 12 dont 8 femmes ont malheureusement trouvé la mort. Les victimes ont été inhumées non loin dudit village. Rappelons que ce triste bilan s’ajoute à celui faisant état de 7 morts le dimanche 17 avril dernier sur un autre site minier.

Selon plusieurs sources, les corps des 7 victimes ont été extraits à la faveur d’intenses efforts de recherche. C’est pourquoi on s’est interrogé sur ce qui provoque exactement ces drames. La manière de creuser le sol ? Le manque de vigilance ? L’état du sol ? En tout cas, la situation préoccupe les populations locales, notamment les travailleurs qui cherchent le pain quotidien.

Par ailleurs, les dégâts commis par les Chinois face à la nature sont dénoncés par plusieurs observateurs sur la scène nationale, notamment le président de PCC (Plateforme de la lutte contre la corruption et le chômage), Clément Dembélé.

Selon lui, c’est un véritable crime organisé par des Chinois au Mali, un véritable crime écologique au Mali. « Des centaines d’années de destruction de l’environnement, de l’économie et des vies humaines. 4 arrestations de Chinois en situation illégale sur des sites par le ministre des Mines. Soit, nous nous levons contre la ‘’chinoisisation’’ à outrance et illégale au Mali, soit nos forêts classées, nos fleuves, nos terres et nos vies vont disparaître !  Oui à leur arrivée au Mali et à l’investissement, Non au vol, à l’illégalité et à l’exploitation sauvage de l’environnement. Bientôt dans le cercle de Kéniéba pour mener la campagne contre ces pratiques. Un appel lancé à toute la population et la société civile », a dit Clément Dembélé.

En tout cas, l’accompagnement de tous est sollicité contre la déforestation, l’exploitation de nos bois, les dégâts contre l’environnement par des étrangers, notamment les Chinois.

Lassana SOW   LE COMBAT

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

KOUTIALA: 3 Italiens et 1 Togolais enlevés 

    Trois Italiens et un ressortissant togolais ont été enlevés « par des hommes armés », …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils