mardi 20 octobre 2020
Accueil | Société | Crise sociopolitique Mali : les  citoyens demandent la libération immédiate des personnalités arbitrairement détenues par la junte militaire du comité national pour le salut du peuple (CNSP).

Crise sociopolitique Mali : les  citoyens demandent la libération immédiate des personnalités arbitrairement détenues par la junte militaire du comité national pour le salut du peuple (CNSP).

Depuis le 18 aout 2020, plusieurs personnalités civiles et militaires sont illégalement détenues par la junte militaire du Comité National pour le Salut du peuple (CNSP).

Parmi les personnalités arrêtées, figurent l’ancien premier ministre Dr Boubou Cissé et l’ancien Président de l’Assemblée Nationale Honorable Moussa Timbiné ainsi que plusieurs hauts gardés de l’armée. Ces personnalités sont privées de liberté par le CNSP. Depuis leurs arrestations ils n’ont pu voir aucun membre de leurs familles respectives, encore moins, leurs avocats.

 

Leurs détentions arbitraires, qui ne reposent sur aucun motif judiciaire, constituent un crime, une atteinte à leurs droits fondamentaux.

Par ce fait, le CNPS séquestre, détient illégalement les détenus et viole l’article 10 de l’Acte fondamental n°001/CNSP du 24 août 2020, qui stipule : « Nul ne peut être détenu dans un établissement pénitentiaire que sur mandat délivré par un Magistrat de l’ordre judiciaire».

Par ailleurs, la Constitution du Mali, datant du 25 février 1992, dans son article 10 déclare, «Nul ne peut être détenu pendant une durée supérieure à quarante-huit heures que par décision motivée d’un magistrat de l’ordre judiciaire ».

Également, l’Article 6 de la charte africaine est également explicite: « Tout individu a droit à la liberté et à la sécurité de sa personne. Nul ne peut être privé de sa liberté sauf pour des motifs et dans des conditions préalablement déterminées par la loi ; en particulier nul ne peut être arrêté ou détenu arbitrairement. »

Fort de tout ce qui précepte, les personnalités détenues arbitrairement doivent être mises dans leur droit, sans délai, dans le respect de la loi fondamentale, des différents textes internationaux ratifiés par la République du Mali et conformément à l’appel des chefs d’états et de gouvernement de la CEDEAO, issue de leur réunion avec le Comité Nationale pour le Salut du Peuple, qui a eu lieu à Accra le 15 septembre 2020.

Ainsi, les citoyens Maliens et étrangers, associations et regroupements se constituent pour demander la libération immédiate et sans condition des personnalités arbitrairement détenues par la junte militaire du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) et  du Président de la Transition ;

au respect des droits des personnalités détenues arbitrairement par le CNSP ;

à la mobilisation citoyenne pour le respect d’un état de droit au Mali.

Nous nous réservons le droit de mettre en œuvre d’autres actions en vue de la Libération des Personnalités Arbitrairement Détenues par le CNSP.

Le 21 Septembre 2020,

Le Collectif pour la Libération des Personnalités Arbitrairement Détenues par le CNSP.

 Karamoko Diallo

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

CRISE AU CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT DU MALI : Le premier défi judiciaire de la transition

Le Mali est,  depuis le 18 Août 2020  date de la prise du pouvoir par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils