dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Société | Cour d’Assises de Bamako : Accusé de viol, Yaya Traoré écope de 5 ans de prison ferme

Cour d’Assises de Bamako : Accusé de viol, Yaya Traoré écope de 5 ans de prison ferme

La Cour d’Assises de Bamako, dans son audience d’hier, mardi 19 décembre dernier, a eu à statuer sur le sort d’un certain Yaya Traoré, précédemment accusé de viol sur la mineure Massaba Doumbia dite Mah. Ayant été reconnu coupable des faits à lui reprochés par la Cour, nonobstant le fait qu’il en niait, il écope de 5 ans de prison ferme.

Né le 10 novembre 1984, Yaya Traoré est plombier de profession, domicilié à Daoudabougou, père de deux enfants.

Malheureusement, l’Homme vient de connaître sa première condamnation devant la Cour d’Assises siégeant à Bamako.

Selon les faits ou, du moins, tels que relatés dans l’Arrêt de mise en accusation et de renvoi devant la présente Cour d’Assises, courant 2016, Massaba Doumbia dite Mah, âgée de 13 ans, était employée en qualité d’Aide-ménagère par Solange Baroupè Togo.

Dans la nuit du 28 au 29 juin 2016, elle accompagna celle-ci à son Restaurant, sis à Badalabougou, en Commune V du District de Bamako près de la boite de nuit (LA SOURCE). Vers 4H du matin, son employeuse l’a réveillé pour rassembler les ustensiles en vue du retourner à la maison. Sur ce, elle s’éloigna du Restaurant pour aller se soulager. A cet endroit, elle est surprise par un individu portant un chapeau qui l’entraina dans une maison en chantier pour abuser d’elle sexuellement. Puisque l’attente commençait à être longue, Solange Baroupè Togo entama des recherches au cours desquelles elle avisa les Commissariats de police du 7e et 10e Arrondissements avant d’être informée du retour de Massaba Doumbia dit Mah avec des habits poussiéreux. Interrogée, cette dernière raconta sa mésaventure en indiquant qu’elle était à même d’identifier l’individu auteur de sa mésaventure. A ses dires, elle avait même l’habitude de servir son violeur dans le Restaurant.

Ainsi, Solange Baroupè Togo la fit accompagner par d’autres jeunes dudit chantier où ils ramassèrent un chapeau. Le 30 juin 2016, vers 2 H du matin, lorsque Yaya Traoré se rendit à LA SOURCE, il fut interpellé et conduit à la Brigade de la Protection des Mœurs et de l’Enfance, avant d’être inculpé sur PV pour acte de viol. Mais, devant le Juge d’instructions, l’inculpé Yaya Traoré n’a pas reconnu les faits à lui reprochés se défendant qu’il a été accusé à tort en indiquant n’avoir jamais abusé d’une mineure. Cependant, sa persistance dans cette dénégation ne résiste nullement aux faisceaux d’éléments résultant des pièces du dossier. Il résulte, donc, de l’information des charges suffisantes contre Yaya Traoré d’avoir commis un acte de pénétration sexuelle sur la petite Massaba Doumbia dite Mah.

Or, ces fait qui sont prévus et punis par les dispositions de l’Article 226 du Code pénal, peuvent donner également lieu à l’application de peines criminelles. Devant le Président du Tribunal, l’accusé tentait toujours de nier les faits. L’Avocat à la Défense plaidait pour la clémence de la Cour. C’est ainsi qu’il a été condamné juste à 5 ans de prison ferme. La date de sa mise en détention remonte au11 juillet 2016.

Mohamed BELLEM : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Après la proclamation du résultat du Bac et DEF: Comment gérer le cas des classes de passage ?  

  Après la proclamation de certains résultats, la crise scolaire tend-elle  vers sa fin? Les cas …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils