vendredi 4 décembre 2020
Accueil | Société | COUP D’ÉTAT MILITAIRE AU MALI : Attention à la mayonnaise qui enfle !

COUP D’ÉTAT MILITAIRE AU MALI : Attention à la mayonnaise qui enfle !

Le régime du Président Ibrahim Boubacar Kéïta a chuté le 18 août 2020 à la suite d’un Coup d’État militaire conduit par le Colonel Assimi Goita, le Chef de la Junte et nouvel homme fort de notre pays. Mais hélas, lors du meeting du 21 août dernier pour célébrer cette victoire, disent les membres du M5, le CNSP a tenu à être présent à la place de l’indépendance.

Devant une clameur intense, le cortège de CNSP, les putschistes, a été vaillamment applaudi et accueilli à la place de l’indépendance ce vendredi 21 août 2020 pour célébrer la victoire du M5-RFP. Ainsi ils ont répondu à l’appel du mouvement. Étaient-ils (les membres du CNSP) obligés ? La question reste posée et mérite qu’on s’y attelle pour apporter des éléments de réponses. Mais cette action du vendredi met, sans l’ombre d’un doute, en doute la volonté exprimée par le CNSP d’être neutre, en se clamant ne pas appartenir au M5-RFP, comme beaucoup de Maliens s’y interrogent déjà. La semaine dernière, le Colonel-Major Ismaël Wagué, porte-parole du CNSP, répondait sur France 24 en ces termes : « On n’a pas de liens avec le M5, aucun lien. On n’est pas manipulé par un parti politique. On n’a aucun lien avec le M5. Ce que les gens du M5 disaient, c’était la vérité ; mais ça ne veut pas dire qu’on est avec eux. On n’a aucun contact avec le M5… » Par contre, ils ont été des Maliens qui n’ont pas du tout aimé ce que le CNSP a fait le vendredi dernier. Comme cet enseignant à la retraite, et qui a préféré rester dans l’anonymat, « le CNSP devait faire preuve de neutralité dans ce cas de figure. Car en se rendant au meeting du vendredi dernier, c’est choisir un camp. Or, dit-il, leur camp doit être le Mali, et c’est tout. Et ça sera en quelque sorte, célébré un Coup d’État. Et ce qui n’est pas salutaire, a-t-il dit. « Nous avons parachevé ce que le M5 a commencé, » a clamé le Colonel-Major Ismaël Wagué, porte-parole du CNSP. De la poudre aux yeux ? Cette réapparition publique serait peut-être un piège pour eux. Car le goût du bain de foule s’invite dans leur case. Elle divise les Maliens ; chacun a sa propre interprétation, mais ce que nous avons constaté, c’est que beaucoup désapprouvent cet état de fait. Raison pour laquelle ce papier avertit et sonne l’oreille des putschistes. Attention à la mayonnaise qui enfle ! Tout ce qui se dit et qui se lit sur le Mali amène à s’interroger. Le conseil Transitoire qui sera mis en place contiendra-t-il des membres du M5-RFP ? Bonne question ! Réponse difficile ! Le temps nous le dira !

Moriba DIAWARA

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

SECURITE ROUTIERE : Le gouvernement veut mettre fin à la pagaille des «Katakanin» et «mototaxis»

Dans le souci de lutter contre la prolifération anarchique des motos tricycles et des motos …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils