lundi 14 octobre 2019
Accueil | Oeil du combattant | COUP DE GUEULE : Une société qui glisse dangereusement vers l’anarchie

COUP DE GUEULE : Une société qui glisse dangereusement vers l’anarchie

 

J’espère que l’équipe de sociologues, histories, économistes, spécialistes divers sensés œuvrer pour notre bien-être et notre épanouissement se penche sur les phénomènes sociaux violents récurrents et non résiduels, qui surviennent dans notre pays. Euh, ils sont à Bamako alors que la capitale n’est pas encore vraiment touchée.

Bon, bon ! Laissons donc la violence faire son œuvre, en attendant que tous les phénomènes qui surgissent ailleurs ne se rassemblent en un énorme «bal de phénomènes», qui verra, entre autres :

-La vindicte des Sotrama sur les flics, celle des taxis sur les propriétaires de véhicules, celle des «Jakartamen» sur les camions benne…

-La guerre des quartiers, pour devenir capitale de la République de Bamako,

-La gloire des «Toklo-toklo», ces tailleurs ambulants qui se feront beaucoup de piécettes en raccourcissant les pantalons…
-La fin de «KKS» (Kili Kan Sosso, un moustique sur les parties génitales. Le nom de plume d’Assétou Gologo dite Tetou qui fait référence au proverbe africain qui dit : «C’est au moment où tu vois un moustique se poser sur tes testicules que tu te rends compte qu’il y a moyen de régler certains problèmes autrement que par la violence»), désignée comme mauvais exemple à cause de ses cheveux et de sa bouche qui se mêle de tout alors seul le mari de la femme doit savoir à quoi ses cheveux ressemblent. Et surtout elle doit se taire, se coucher et accouche !

-Les règlements de compte entre gangs, avec armes, dans les quartiers, comme dans les films qui nous abrutissent et nous inculquent la banalisation de la violence et de l’usage des armes à feu.

Nous glissons dangereusement, vers quelque chose de très grave. Mais, certaines réactions sont encore du type, «j’essaye de sauver ma peau, ensuite je penserai à la patrie…Pour ne pas dire je m’en fous de la patrie» !

Courage !

Tetou Gologo                                                                                  

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Silence, votre «Petit Monsieur» se rajeunit !

N’eut été la sagesse déjà établie qu’un homme ne revient sur terre après la mort, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils