mardi 21 septembre 2021
Accueil | Société | CONFERENCE NATIONALE DU CSDM : la confiance renouvelée au président Mohamed Chérif Haïdara

CONFERENCE NATIONALE DU CSDM : la confiance renouvelée au président Mohamed Chérif Haïdara

La 3e conférence nationale du Conseil supérieur de la Diaspora malienne (CSDM) a eu lieu le vendredi dernier (22 janvier 2021) au Cicb. Les Maliens de Diaspora ont ainsi renouvelé leur confiance au président sortant, Mohamed Chérif Haïdara, réélu par consensus pour un nouveau mandat de 5 ans.

 

Le Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) renouvelle sa confiance au président sortant Mohamed Chérif Haïdara qui a été réélu pour un nouveau mandat de 5 ans à l’occasion de la 3e conférence nationale de l’organisation tenue le vendredi dernier au Centre international des conférences de Bamako (CICB). Cet événement a eu lieu au lendemain 2e Conseil d’administration du Csdm tenu le jeudi 21 janvier 2021 au siège de l’organisation.

La 3e conférence nationale a enregistré la présence des responsables Csdm de plusieurs pays dont la France, les Etats-Unis d’Amérique, le Bénin… Etaient aussi présents, les responsables du Csdm au Conseil national de transition (CNT). Il s’agit de  N’Bouyé Cissé et Massala Touré.

Implanté dans 48 pays à travers le monde, le Csdm a déployé la bagatelle de 655 millions francs Cfa pour la réalisation des activités menées de 2015 à 2020.

Et le plan quinquennal réalisé pour les 5 ans à venir met en évidence les grandes ambitions d’une organisation qui n’entend pas seulement assister et défendre les intérêts de la Diaspora, mais ceux de tous les Maliens. «Le Csdm ne ménagera aucun effort pour accompagner les autorités de la transition pour la prospérité du Mali», a expliqué le président Mohamed Chérif Haïdara. Mais, le conseil ne fera pas qu’approuver seulement. Il va également critiquer et proposer des pistes de solution.

A cheval sur les intérêts de la Diaspora, l’organisation exige un quota à l’Assemblée nationale pour les Maliens de l’extérieur, la création d’une banque dédiée à la diaspora et, enfin, souhaite bénéficier de la reconnaissance d’utilité publique. Investir au Mali est un parcours de combattant qui décourage nos compatriotes de l’extérieur. Pour ainsi pallier cette problématique, le Csdm a signé une convention avec le service de transfert d’argent «Sama Transfert». Ce partenariat s’impose comme un début de solution pour envoyer de l’argent aux parents depuis l’étranger.

Oumar Alpha

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Circulation alternée à Bamako: Un désastre sans fin pour les usagers !  

    La circulation alternée a débuté le 19 août 2019 durant le mois de …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils