mardi 29 septembre 2020
Accueil | Société | CONFEJES : Modibo Traoré reconduit directeur exécutif des programmes de jeunesse

CONFEJES : Modibo Traoré reconduit directeur exécutif des programmes de jeunesse

La Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES) a renouvelé sa confiance à notre compatriote Modibo Traoré comme Directeur des programmes de jeunesse pour les trois prochaines années. Un choix salué au Mali, notamment par le ministère de la Jeunesse et des Sports qui a adressé à l’intéressé une lettre de félicitations. Dynamique Inspecteur de la Jeunesse, Modibo a déjà fait ses preuves au Mali avant de mette sa compétence au service de la francophonie, de la Confejes notamment.

«Le ministère de la Jeunesse et des Sports félicite Monsieur Traoré pour sa nomination et lui réitère son appui constant dans l’exercice de sa mission de promotion du plein épanouissement des jeunes de l’espace francophone» ! C’est la quintessence de la lettre de félicitations signée d’Amadou Diarra Yalcouyé, secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, et adressée à l’ancien directeur de la Maison des Jeunes de Bamako, M. Modibo Traoré. Notre compatriote vient d’être reconduit à son poste de Directeur exécutif des programmes de Jeunesse de la Confejes à Dakar, au Sénégal.
On se rappelle que lors de sa 36e Conférence ministérielle, réunie à Cotonou (Bénin) les 20 et 21 avril 2017, la Confejes avait nommé une première fois Modibo Traoré comme Directeur des programmes jeunesse pour un premier mandat de trois ans renouvelable une fois. Un choix qui a été assorti d’une période d’essai de six mois à compter du 1er septembre 2017.
Le renouvellement du mandat Modibo Traoré ne surprend pas ceux qui connaissent cet Inspecteur de Jeunesse passionné, dévoué avec une conscience professionnelle assez élevée. Pragmatique, c’est un visionnaire qui sait anticiper sur les décisions pour gérer les difficultés en amont. Il a laissé de bons souvenirs au Mali comme un grand bosseur rarement à court d’idées novatrices. Ce qui lui avait permis de donner une seconde vie à la Maison des Jeunes de Bamako avec l’appui et les conseils du Directeur national de la Jeunesse de l’époque et aussi son grand complice, M. Drissa Guindo (aujourd’hui, Secrétaire général du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle).
Rappelons que les tâches qui lui sont généralement imputées sont, entre autres, la conduite des réflexions sur des thèmes d’étude liés à la promotion des actions en faveur des jeunes de l’espace francophone, particulièrement ceux du Sud ; contribuer à l’élaboration, à la mise en place, au suivi et à l’évaluation des politiques nationales de jeunesse dans les pays membres ; la mise en place pour chaque action des outils de suivi, de contrôle et d’évaluation ; veiller à l’adéquation entre les objectifs définis pour chaque action et sa mise en œuvre ; la production des rapports administratifs et financiers chaque fois que nécessaire ; l’accroissement de la visibilité, la crédibilité et l’efficacité de la Confejes à travers l’exécution des programmes…
Spécifiquement, il doit veiller à réactualiser les dossiers Jeunesse en fonction des résolutions adoptées par la Conférence ; suivre la mise en œuvre des résolutions consacrées au secteur Jeunesse et en rendre compte régulièrement au Secrétaire Général ; centraliser et exploiter toutes les propositions de programmes issus des pays membres ou de tout autre partenaire ; rendre compte au Secrétaire Général à la fin de chaque trimestre, des activités de la direction dont il a la charge et veiller à son bon fonctionnement ; produire chaque fois que nécessaire, des rapports de fin de projet, trimestriel, annuel et d’évaluation.
Comme on peut le constater, Modibo Traoré est dans son domaine de prédilection. Et tout porte à croise qu’il est promis aussi à une brillante carrière dans l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) où il jouit désormais d’une confiance grandissante ! Bon vent Van !
Moussa Bolly

Malick Diancoumba

Voir aussi

3e Édition de la Formation sur la Police des Nations Unies : Dix-sept éléments des forces de sécurité certifiés dans le renforcement des capacités opérationnelles

Le Directeur Général de l’École de Maintien de la Paix, le Général de Brigade Mody …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils